La fabrique des mèmes: La fin du «fat shaming» sur les réseaux?
Publié

La fabrique des mèmesLa fin du «fat shaming» sur les réseaux?

Repris et déclinés sur les réseaux sociaux, les mèmes sont une forme de consécration. Ou une longue descente aux enfers pour ceux qui en paient les frais.

par
Catherine Cochard

Après le fameux mème du «boyfriend distracted» considéré comme sexiste par l'organisme suédois de surveillance de la publicité, des chercheurs anglais s'inquiètent des effets désastreux sur les adolescents des mèmes se moquant des personnes en surpoids.

Votre opinion