11.11.2020 à 23:34

FootballLa Finlande bat la France, cartons portugais et italiens

Les Bleus se sont inclinés à domicile alors que le Portugal et l’Italie ont passé leur soirée à marquer des buts.

par
AFP/Sport-Center
La joie finlandaise après l’ouverture du score.

La joie finlandaise après l’ouverture du score.

keystone-sda.ch

La soirée de matches internationaux de foot en Europe a été marquée par une énorme surprise: la défaite concédée par la France, championne du monde, devant la modeste Finlande, victorieuse 2-0 au Stade de France mercredi.

La France s’est fait surprendre en première période par deux buts signés Forss (28e), Valakari (31e). Sans ressort, les joueurs de Didier Deschamps ont été incapables de renverser la vapeur.

Une défaite inquiétante à trois jours du match à Lisbonne en Ligue des nations contre le Portugal, qui lui n’a pas fait dans la dentelle face à Andorre.

Ronaldo proche du record

Le Portugal de Cristiano Ronaldo, remplaçant parmi une équipe de réservistes, a en effet étrillé les Andorrans (7-0), mercredi à Lisbonne.

Le quintuple Ballon d’or est entré à la mi-temps pour marquer le sixième but portugais et porter son compteur à 102 buts en 168 matches internationaux, se rapprochant un peu plus du record absolu de l’Iranien Ali Daei (109 buts).

Nul de l’Espagne

Le match qui constituait la principale affiche, Pays-Bas - Espagne, s’est soldé dans la Johan-Cruyff Arena à Amsterdam par un résultat nul (1-1) à l’issue d’une rencontre peu spectaculaire.

Les deux formations n’ont pas réussi à se relancer avant les rencontres respectivement face à la Suisse et la Bosnie-Herzégovine.

Les buts ont été inscrits, pour l’Espagne, par Sergio Canales à la 18e, très bien servi par Alvaro Morata, et par Donny van de Beek à la 47e, pour les Pays Bas.

Facile pour l’Italie

L’Italie et l’Allemagne sont restées maîtres à domicile, face respectivement à l’Estonie (4-0) et la République tchèque (1-0).

Une équipe d’Italie bis, sans le moindre titulaire habituel sur le terrain et sans son sélectionneur Roberto Mancini sur le banc, pour cause de coronavirus, qui a facilement dominé l’Estonie 4-0.

À quatre jours de recevoir la Pologne pour lui disputer la tête de leur groupe en Ligue des nations, ce match très amical aura permis à Vincenzo Grifo, né en Allemagne et où il a toujours évolué, de se faire mieux connaître en Italie: l’attaquant de Fribourg a marqué ses premiers buts avec les Azzurri avec un doublé pour sa 4e sélection, d’une jolie frappe sans contrôle en dehors de la surface (14e) puis sur un penalty en force (75e).

L’Allemagne un peu rassurée

À Leipzig, l’Allemagne, elle, sans ses principaux titulaires, a battu la République tchèque 1-0, et s’est un peu rassurée avant les deux rencontres à venir de Ligue des nations contre l’Ukraine et l’Espagne dans le groupe de la Suisse.

Luca Waldschmidt, l’attaquant du Benfica Lisbonne qui fêtait sa cinquième sélection, a marqué l’unique but de ce match à huis clos dès la 13e minute, bien servi par le néophyte Philipp Max, latéral gauche du PSV Eindhoven.

Pluie de buts

Cette soirée a vu en outre la Turquie et la Croatie se séparer sur un nul, mais avec une pluie de buts (3-3), à Istanbul.

En première période, la Turquie avait ouvert le score sur un penalty de Tosun (23e). Budimir (32e) avait égalisé pour la Croatie, mais ce sont les hommes de Senol Günes qui ont viré en tête grâce à Türük (41e) qui, lancé côté gauche par une longue passe, est venu tromper du gauche le gardien croate Sluga.

Au retour des vestiaires, un vent de folie s’est levé sur le Vodafone Park, avec trois buts entre les 53e et 58e minutes.

Les hommes de Zlatko Dalic sont d’abord repassés en tête grâce à Pasalic (53e) puis Brekalo (56e) d’une belle tête aux six mètres sur un centre précis de la gauche.

Pas pour longtemps: deux minutes plus tard, Ünder, l’attaquant de Leicester, a égalisé d’une belle frappe du droit à l’entrée de la surface, après une belle combinaison à trois de l’attaque turque.

Autre fait marquant de la soirée: le score fleuve (5-3) de Roumanie-Belarus à Ploiesti, où les Roumains ont mené 5-0 après moins d’une heure de jeu avant de se relâcher en fin de match.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
11 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

ignacio

12.11.2020 à 08:33

les nul ses Français il vont trouver des excuse les crampons trop petit toujours on ais les meilleure de rien du tout

Un fan de foot

12.11.2020 à 08:18

Ces matchs amicaux, en pleine période de pandémie, ne riment vraiment à rien. Les résultats d'hier sont d'ailleurs là pour le rappeler.

Justine

12.11.2020 à 07:38

Après le COVID-19, le deuxième virus est le football !