Actualisé

EcologiqueLa Fisker Karma marie le luxe et l’électricité

Dès sa conception, la Fisker Karma a pris en compte le développement durable. Elle peut être commandée sans produit d’origine animale.

par
Gil Egger

Commençons l’année avec Fisker, une entreprise hors normes, qui veut concilier la passion, le luxe et le développement durable. La Karma est une sorte de coupé inclassable, écologique, luxueux et à l’allure folle. Bigre! Ce n’est pas une petite auto. Dans ses cinq mètres de longueur et deux de largeur, quatre personnes trouvent une place confortable. Malgré son style de coupé, elle a quatre portes et des prestations dignes des voitures haut de gamme. Avec des caractéristiques tout à fait différentes.

Son principal mode de propulsion repose sur l’électricité. Deux moteurs costauds entraînent chacun une roue postérieure, et pas vraiment ordinaire puisque la jante mesure vingt-deux pouces. Des batteries lithium-ion occupent une bonne partie du soubassement, elles sont installées entre les sièges arrière notamment. Cet ensemble assure une autonomie maximale de 80 kilomètres, pour autant qu’on se passe d’utiliser des équipements trop gourmands en énergie. Ce serait bien évidemment insuffisant pour un usage quotidien.

Une inspiration militaire

Un moteur à essence fournit du courant au fur et à mesure des besoins, donnant la possibilité de poursuivre sa route sur quatre cents kilomètres supplémentaires. Le conducteur peut choisir le mode tout électrique baptisé «Stealth» (furtif, comme les véhicules militaires), normal ou Sport, utilisant le générateur pour que les batteries aient suffisamment de puissance. Les performances sont alors brillantes.

Une fois son parcours effectué, et selon l’installation électrique à domicile ou au bureau, le temps de recharge varie entre six et quatorze heures. Les propulseurs électriques sont issus d’usines fournissant l’armée américaine. D’une extraordinaire discrétion, il leur est adjoint un petit haut-parleur diffusant un son étrange, ressemblant à celui d’une soucoupe volante dans un film de science-fiction, afin de signaler la présence de la Karma aux piétons. A l’intérieur, l’insonorisation procure un confort auditif qui justifie l’installation hi-fi de haute qualité. Même sollicité à pleine puissance, le moteur à essence ne dérange pas vraiment.

Au volant, les commandes, pour originales qu’elles sont, deviennent très rapidement intuitives. Nous avons apprécié les radars de parcage, ainsi que la caméra de recul, car les dimensions demandent un peu d’attention pour se garer. Une fois sortie de la ville, que vaut cette voiture sur petites routes? Incontestablement, le mode entièrement électrique séduit le plus. Les démarrages puissants bénéficient de la caractéristique principale de cette technologie, à savoir la disponibilité immédiate du couple maximum. Sur parcours sinueux, comme un col, l’agilité trouve sa limite dans le poids respectable de cette Fisker. Une allure soutenue fait sentir les deux tonnes et demie, mais les contrôles électroniques veillent à ne pas la laisser s’emporter dans des dérives trop importantes.

La fibre écologique

Le but affiché de Fisker consiste à développer des véhicules innovants, différents, dont le premier exemple est la Karma. Viendra l’Atlantic, plus compacte. Le réseau mondial s’étend jusqu’en Chine. Dans notre pays, c’est Emil Frey qui assure la commercialisation. Il y a encore du travail de communication à effectuer pour la faire connaître et, surtout, révéler sa philosophie très particulière. Les acquéreurs qui ne désirent pas de cuir peuvent obtenir tout le luxe en matériaux sans lien avec des animaux. Tout le bois provient des restes de forêts incendiées ou du fond de lacs. Un client qui bénéficie de courant écologique peut ainsi se targuer de n’émettre que très peu de dioxyde de carbone.

La mise au point du premier modèle Fisker a été rapide. En vente depuis décembre 2011, elle a déjà trouvé mille acquéreurs, dont des vedettes comme Leonardo DiCaprio.

Fiche technique

Fisker Karma

Dimensions (L x l x H) 4,99 x 1,98 x 1,33 m Empattement 3,16 m Places 4 Coffre 195 l Poids 2505 kg Prix 141 900 fr. (Ecosport), chargeur 2950 fr.

Moteur

Deux, électriques de 150 kW-208 ch chacun Moteur thermique (générateur) cylindrée 1998 cm3 turbo Chevaux (kW) 212 (156) entraînant un générateur de 125 kW Couple maxi 1300 Nm (2 x 650) Puissance maxi 300 kW 408 ch

Aides à la conduite ABS, programme de stabilité ESP

Performances

Vitesse max. 153 km/h (électrique seul), 200 km/h (+ générateur) 0-100 km/h 7’’9 (électrique seul), 6’’6 (mode hybride)

Consommation

Mixte normalisée 2,2 l+20,6 kW/h/100 km (équivalent essence 4,5 l/100 km) Emissions de CO2 53 g/km Etiquette énergie C

Autres versions

Ecostandard 129 900 fr., Ecochic 149 900 fr. (matériaux durables, sans composant animal, bois récupéré des incendies de forêt en Californie)

Garantie

4 ans ou 100 000 km (avec services et assistance)

Votre opinion