24.04.2018 à 23:24

La folle mésaventure de Matthias Brändle

Tour de Romandie

Ancien coureur de IAM Cycling, l'Autrichien faisait partie des favoris du prologue, hier à Fribourg. Problème: il s'est fracturé la clavicule avant le départ!

par
Stéphane Combe, Fribourg
La tuile et la clavicule (photo: S.CO)

La tuile et la clavicule (photo: S.CO)

Matthias Brändle, vous connaissez? Mais oui, ce rouleur autrichien qui a détenu le record de l'heure durant trois mois, en 2015, alors qu'il portait les couleurs de la formation suisse IAM Cycling!

Eh bien figurez-vous que le spécialiste du chrono a rapidement déchanté lors du prologue du Tour de Romandie. Croisé au pied de la Cathédrale de Fribourg, là où était donné le départ, le cycliste de l'équipe Trek était torse nu, le bras en écharpe. L'homme s'était manifestement fracturé la clavicule.

Forcément, il n'en croyait pas son épaule: «C'est vraiment une chute stupide! J'étais en train de repérer le parcours quand je me suis fait surprendre par une bosse sur la route. J'ai perdu le contrôle de mon vélo et je suis tombé directement sur mon épaule. J'allais à deux à l'heure!»

«J'étais dans la forme de ma vie»

Habitués aux descentes à tombeau ouvert, les cyclistes ne sont donc pas à l'abri d'une bête chute, comme tout cycliste du dimanche ou à roulettes. «Je suis directement allé à l’hôpital et on a tout de suite vu que c’était cassé. C’est vraiment triste pour moi car j’étais dans la forme de ma vie. Je m’entraînais dur pour cette course, j’avais fait un camp en altitude, j’avais mes meilleures performances sur le SRM de ma vie. Mais que puis-je faire ? C’est comme ça.»

D'autant que le parcours, sinueux et court, favorisait ses qualités. «Je faisais clairement partie des mecs qui allaient se battre pour la victoire. C'est totalement de ma faute, pas d'un spectateur, ni rien d'autre.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!