Actualisé

TennisLa France a peur d’un sentiment pro Federer

De nombreux intellectuels et amateurs français ne cachent pas leur admiration de «Roger», jusqu’à souhaiter sa victoire, implicitement la défaite de leur pays, en finale de la Coupe Davis.

par
Bertrand Monnard
Roger Federer est autant adulé en France que dans son propre pays.

Roger Federer est autant adulé en France que dans son propre pays.

Han Yan Xinhua / freschfocus

Ils sont philosophe, écrivain, stars de la télévision, reconnus, estimés en France et ils ont en commun d’être des admirateurs de Roger Federer. De l’avoir même écrit, clamé haut et fort. «Je ne suis pas seulement admirateur de Federer, j’en suis malade», confesse Pierre Ménès, vedette de Canal Plus.

Leur idole jouera le week-end prochain à Lille la si attendue finale de la Coupe Davis contre leur pays. Qui supporteront-ils? C’est bien la question, et elle est extrêmement sensible… André Scala, auteur en 2012 d’une ode intitulée «Les silences de Federer», ne craint pas d’apporter une réponse sincère: «Je serai pour la Suisse, car Federer mérite de gagner la Coupe Davis, le seul trophée qui lui manque.» Selon le philosophe, le public français vivra une déchirure. «Les billets ont été vendus aux clubs de tennis, c’est dire que ce sera un public de connaisseurs, forcément admiratif de Roger.

Personne évidemment n’osera le siffler. Je me souviens d’un match très serré à Roland-Garros entre Federer et Simon où le public avait fini par soutenir le Suisse. Il y aura une ambivalence affective très intéressante à vivre.»

Des pro-Federer par milliers

Caprice d’intellectuel? Pas si sûr. Car la France redoute que cette dévotion envers Roger Federer ne contamine plusieurs couches de la population, que le public de Lille ne soit ni franchouillard, ni chauvin.

La présence du maître de l’autre côté du filet modifie tous les codes des supporters français, dont le représentant officiel avoue: «De notre côté, pas de souci, on est sûr de nous et de notre réaction.

Pareil pour les 2000 à 2500 Suisses qui feront le voyage. Mais on ne sait pas du tout à quoi s’attendre avec les 25 000 autres spectateurs. On est conscient qu’il peut y avoir du pro-Federer dans le stade.»

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Votre opinion