28.02.2016 à 18:20

Elections du 28 févrierLa gauche reste majoritaire en ville de Fribourg

A quelques mois des élections cantonales de novembre, la population a renouvelé le 28 février ses autorités communales.

La gauche conserve sa majorité.

La gauche conserve sa majorité.

Keystone

L'exécutif de la Ville de Fribourg garde une répartition des sièges intacte après les élections communales de dimanche, malgré le départ de trois élus sur cinq. La gauche conserve sa majorité et tous les partis gardent le même nombre de fauteuils: le PS (2), le PCS (1), le PLR (1) et le PDC (1).

Pierre-Alain Clément (syndic PS), Madeleine Genoud-Page (Centre-Gauche PCS) et Jean Bourgknecht (PDC) ne se représentaient pas. Malgré le départ de deux des siens, la gauche a pu maintenir la majorité qu'elle avait acquise en 2006. Elle formait un front uni alors qu'il n'y avait pas d'alliance à droite.

Les deux sortants réélus

Le candidat sortant socialiste Thierry Steiert a terminé en tête avec 6116 voix. Avec le deuxième meilleur score, sa collègue de parti Andrea Burgener Woeffray entre à l'exécutif, de même que le représentant du Centre-Gauche PCS Pierre-Olivier Nobs.

L'autre candidate sortante, la libérale-radicale Antoinette de Weck, est réélue avec 2822 voix. De son côté, l'UDC n'a pas pu décrocher un premier siège à Fribourg, malgré l'élan ressenti au sein de ce parti après sa moisson de suffrages aux fédérales.

Quant au PDC, il n'a pas pu récupérer un deuxième fauteuil, lui qui en avait concédé un au PLR en 2011. C'est Laurent Dietrich qui fait son entrée au Conseil communal, tandis que le président du PDC cantonal, André Schoenenweid, rate l'élection de justesse.

Percée UDC à Bulle

A Bulle, deuxième ville du canton, le PDC a perdu deux de ses trois sièges au Conseil communal. L'un de ces fauteuils a été ravi par l'UDC Jérôme Tornare. Le parti agrarien présentait pour la première fois son propre poulain, alors qu'en 2011 il soutenait un UDF.

L'autre siège perdu dans la capitale gruérienne par les démocrates-chrétiens revient à l'indépendant Patrice Morand, que ceux-ci n'avaient pas accepté sur leur liste. Le PS et le PLR conservent leurs trois sièges respectifs.

Une Verte à Romont

Le PDC a en revanche conservé ses trois sièges à Romont, chef-lieu du district de la Glâne. Mais le Conseil communal, qui compte neuf membres, est désormais composé de six partis au lieu de cinq.

Car les Verts (Nicole Bardet) ont réussi à se hisser dans l'exécutif au détriment du PLR, qui perd l'un de ses deux sièges. Le PS conserve deux fauteuils. Horizons Nouveaux en garde un, tout comme l'UDC.

Dans la troisième ville du canton, la sarinoise Villars-sur-Glâne, c'est le statu quo: quatre sièges au PS, deux au PLR, deux au PDC et un pour les Verts. La gauche reste majoritaire comme depuis dix ans. L'UDC présentait là aussi un candidat pour la première fois.

Christian Levrat élu au législatif de Vuadens

Le président du Parti socialiste suisse (PS) Christian Levrat a été élu dimanche au législatif de sa commune de Vuadens, dans le district fribourgeois de la Gruyère. Il a récolté 335 voix, deuxième meilleur score parmi trente élus, derrière le PDC Emmanuel Déforel.

Vuadens compte quelque 2250 habitants. Christian Levrat veut rendre service à sa région, ainsi qu'à la commune où il a grandi, où il vit, et où ses enfants vont à l'école, avait-il expliqué lorsqu'il s'était porté candidat.

Le conseiller aux Etats participait déjà aux assemblées communales. Il jugeait normal de continuer alors que la commune se dote d'un Conseil général. C'est gérable car cela représente quatre soirées par année: deux de préparation et deux de séances, avait-il dit.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!