Coronavirus: La gestion de la crise «a relativement bien fonctionné»
Publié

CoronavirusLa gestion de la crise «a relativement bien fonctionné»

Le chancelier fédéral a présenté un rapport évaluant la gestion de la pandémie par l’Administration fédérale. Il a formulé treize recommandations d’amélioration.

Le chancelier fédéral lors de la conférence de presse.

Le chancelier fédéral lors de la conférence de presse.

YouTube/Capture d’écran

La Chancellerie fédérale a évalué comment les différentes mesures mises en place par l’Administration fédérale pour gérer la deuxième phase de la pandémie de coronavirus (août 2020 - octobre 2021). Walter Thurnherr, chancelier de la Confédération, a présenté les principaux résultats de ce rapport lors d’une conférence de presse ce mercredi.

Si sur l’ensemble de la période analysée la gestion de la crise «a relativement bien fonctionné», le rapport de la chancellerie a identifié «neuf champs d’action (domaines dans lesquels il faut intervenir) et formulé treize recommandations sur la base des données analysées». Trois domaines nécessitent une intervention rapide: l’organisation de la gestion de crise de l’Administration fédérale, la coordination et la consultation au sein du système fédéral et l’association des milieux scientifiques à la gestion de crise, a expliqué M. Thurnherr.

«Certains cantons se sont sentis incompris»

Walter Thurnherr, chancelier de la Confédération

La collaboration entre les différents niveaux de l’état a fait l’objet de nombreuses questions lors de la conférence de presse. Le chancelier fédéral a reconnu que la crise du coronavirus avait permis de tirer deux leçons: «Il est super important de communiquer à tous les niveaux et il faut mieux consulter car le fait de ne pas avoir consulté les gouvernements cantonaux a été problématique. Certains cantons se sont sentis incompris», a-t-il expliqué.

Enfin, un thème revient «comme un leitmotiv dans les résultats: l’anticipation de crises potentielles et de l’évolution de la situation en cas d’occurrence peut être améliorée au niveau stratégique», car l’Administration fédérale a parfois manqué d’anticipation dans la gestion des crises – un phénomène particulièrement visible à l’automne 2020, lorsque l’Administration fédérale et les cantons n’étaient pas suffisamment préparés à l’ampleur de la deuxième vague d’infection.

Le Conseil fédéral a déjà annoncé avoir pris acte du rapport de la Chancellerie fédérale et avoir accepté les treize recommandations formulées. Dans un communiqué de presse, il affirme avoir chargé les départements et la Chancellerie fédérale de les mettre en œuvre.

(aze)

Votre opinion

6 commentaires