Publié

MalversationLa gestion du TCS en question

Le scandale qui touche la section vaudoise du TCS n’est pas une première. Schwytz avait déjà défrayé la chronique en décembre dernier.  Selon le porte-parole du TCS, des mesures pourraient être prises pour lutter contre les malversations.

par
Cléa Favre
Moreno Volpi. Porte-parole du TCS. Selon lui, des mesures pourraient être prises pour lutter contre les malversations.

Moreno Volpi. Porte-parole du TCS. Selon lui, des mesures pourraient être prises pour lutter contre les malversations.

TCS

Alors que le secrétaire général du TCS Vaud a avoué des malversations («Le Matin» d’hier), des questions se font jour sur la manière dont est gérée l’organisation suisse et ses 24 sections. Le centre technique de Cossonay n’est en effet pas le seul à avoir connu une gestion douteuse. Les précédents sont légion.

Votre opinion