Hockey sur glace: La glace après la dinde pour Sierre et La Tchaux

Publié

Hockey sur glaceLa glace après la dinde pour Sierre et La Tchaux

Les deux clubs romands de Swiss League disputent un match de championnat ce dimanche. Comment ont-ils géré la pause de Noël?

par
Emmanuel Favre
A Sierre, l’entraîneur Dany Gelinas est reconnaissant de l’attitude de ses joueurs, qui étaient en forme au lendemain de Noël.

A Sierre, l’entraîneur Dany Gelinas est reconnaissant de l’attitude de ses joueurs, qui étaient en forme au lendemain de Noël.

Justine Eyer (HC Sierre)

Deux clubs romands de Swiss League seront en action ce dimanche. A 16h, Sierre tentera de mettre un point à une minisérie de deux matches sans succès sur la glace de Winterthour. A 17h45, La Chaux-de-Fonds essaiera d’enchaîner avec une deuxième victoire, après celle remportée le 22 décembre à Biasca contre les Ticino Rockets (1-4), dans l’antre de Langenthal.

Si le calendrier a été perturbé par le Covid-19 et les multiples périodes de quarantaine, il n’a pas chamboulé la préparation du HCS et du HCC, dont des parties avaient été fixées depuis longtemps au surlendemain de Noël. «En principe, ce sont de bonnes dates pour attirer du monde dans les patinoires», souffle Christophe Fellay, directeur sportif des «rouge et jaune». Mais pas en 2020.

En action le 22 décembre (HCC) et le 23 décembre (HCS), les deux formations ont accordé un bref congé à leur personnel les 24 et 25 décembre. «Les gars ont eu quelques soins le 24 avant de tirer la prise», explique Dany Gelinas, entraîneur en chef de la formation de la Cité du Soleil. «Ils se sont retrouvés à Graben le 26 en fin d’après-midi pour une légère séance d’entraînement», précise Fellay. «Nous, nous les avons convoqués à 14 h le 26», note Loïc Burkhalter, directeur sportif des Abeilles. Qui ont effectué un warm up dimanche matin avant de prendre la direction du Schoren.

‹‹Celui qui veut abuser lors d’un repas, eh bien, il abusera››

Loïc Burkhalter, directeur sportif du HC La Chaux-de-Fonds

Les deux clubs ont choisi de ne pas jouer les gendarmes et de faire confiance à leur personnel à l’heure du Réveillon. «On peut dire ce que l’on veut, mais celui qui veut abuser lors d’un repas, eh bien, il abusera», s’amuse Burkhalter. «A chaque fois, le 26, c’est un peu l’angoisse, sourit Gelinas. Les joueurs ne passent pas à table aux heures habituelles, mangent parfois un peu plus que d’ordinaire, peuvent se laisser tenter par un deuxième verre. Mais là, je dois dire qu’ils m’ont fait plaisir: je les ai retrouvés dans un excellent état.»

‹‹Plusieurs joueurs ont renoncé à rentrer dans leurs familles à l’extérieur du canton du Valais››

Dany Gelinas, entraîneur du HC Sierre

Le coach de Graben souligne aussi que «plusieurs patineurs ont renoncé à rentrer dans leurs familles à l’extérieur du canton du Valais». La raison: «Ils voulaient minimiser les risques.»

Aux Mélèzes et à Graben, comme partout en Suisse, les joueurs ont aussi fait une croix sur la soirée d’équipe de Noël. «Un crève-cœur», résume Christophe Fellay. D’autant plus que l’échange de cadeaux en mode provocation, qui crée généralement une bonne ambiance, n’a pas eu lieu.

Trettenes et Rimann toujours sur la touche

A Langenthal, l’entraîneur Thierry Paterlini devra une nouvelle fois composer sans son attaquant Mathias Trettenes, pas encore remis des conséquences du Covid-19. Le Norvégien a cependant chaussé pour la première fois ses patins, en marge du groupe, dimanche matin.

A Winterthour, Dany Gelinas sera une nouvelle fois privé de son ailier Rémy Rimann (blessure au haut du corps) et enverra Remo Giovannini devant le filet.

Ton opinion

2 commentaires