Publié

ContaminationLa gonorrhée, une maladie qui progresse en silence

Loin d’être un problème du passé, la gonorrhée court toujours. Elle est même en hausse. Souvent asymptomatique, cette infection sexuellement transmissible entraîne diverses complications.

par
Benoît Perrier
Que faire pour éviter la gonorrhée? Dans l’immédiat, se protéger durant les rapports sexuels est le meilleur moyen.

Que faire pour éviter la gonorrhée? Dans l’immédiat, se protéger durant les rapports sexuels est le meilleur moyen.

Fotolia

Vous la croyiez disparue? Non, la gonorrhée – autrefois appelée «chaude-pisse» – est une infection sexuellement transmissible (IST) qui continue à se propager, et de plus belle. Car certaines souches ne répondent plus aux antibiotiques. En Grande-Bretagne, les autorités sanitaires ont en effet annoncé qu’elles enquêtaient sur une épidémie de gonorrhée résistante à l’azithromycine, un antibiotique utilisé couramment dans le traitement de la maladie. Douze cas ont été identifiés à Leeds et quatre autres dans un rayon de 60 kilomètres. Faut-il s’en inquiéter? «En elle-même, l’annonce de cette épidémie n’est pas si grave, modère le professeur Jacques Schrenzel, bactériologue aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Mais dans un contexte où la bactérie responsable de la gonorrhée accroît sa résistance à plusieurs antibiotiques, nous sommes sur une mauvaise pente.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!