Justice: La grand-mère escroc prend 34 mois de prison ferme

Publié

JusticeLa grand-mère escroc prend 34 mois de prison ferme

Le tribunal de l'Est vaudois a tenu compte de nombreuses circonstances atténuantes à l'égard de la multirécidiviste qui avait soutiré 120'000 fr. à une nonagénaire.

par
Benjamin Pillard
Bien que sans le sou, la quinquagénaire (à d., aux côtés de son avocate, Me Fontana) s'est engagée à dédommager la lésée.

Bien que sans le sou, la quinquagénaire (à d., aux côtés de son avocate, Me Fontana) s'est engagée à dédommager la lésée.

DR

«N'écoutant que son égoïsme, l'accusée a pris pour cible des personnes âgées, dont le naturel confiant lui a permis de les délester: une telle manière d'agir est particulièrement détestable.» Lu hier par la présidente du tribunal de Vevey (VD), Christine Moreno Davila, c'est un jugement sans concession qui a été rendu à l'encontre de Francesca*, la grand-mère escroc multirécidiviste de 56 ans.

Déjà condamnée à quatre reprises en sept ans pour avoir détroussé des aînés aux quatre coins de la Suisse romande, la rentière AI avait convaincu une nonagénaire de lui signer des procurations bancaires. Des documents qui avaient permis à la délinquante de vider ses comptes – pour un préjudice total de quelque 120 000 fr. – en l'espace de quatre mois. Et ce parallèlement à de nombreux vols de bijoux, toujours commis à l'insu de seniors (lire nos éditions de mercredi et hier).

Malgré une récidive jugée tout à fait plausible, et «l'absence de prise de conscience véritable quant à la gravité de son activité délictueuse», les trois juges ont prononcé une peine inférieure à celle souhaitée par la procureure, Myriam Bourquin: 34 mois de prison ferme, soit six de moins que les 40 requis. Notamment en raison d'une «amélioration du comportement» de Francesca et l'engagement pris par l'intéressée – bien que sans le sou – de dédommager la lésée. Verdict qualifié de «juste» par le Parquet.

* Prénom d'emprunt

Ton opinion