Publié

TurquieLa Grèce arrête huit putschistes turcs en fuite

La Turquie a demandé à la Grèce l'extradition de huit putschistes en fuite dans le pays voisin. Les militaires turcs ont atterri avec un hélicoptère à l'aéroport d'Alexandroupolis, avant d'être arrêtés.

1 / 151
La Turquie commémore lundi la mise en échec d'une sanglante tentative de coup d'Etat visant à renverser le président Recep Tayyip Erdogan. (15 juillet 2019)

La Turquie commémore lundi la mise en échec d'une sanglante tentative de coup d'Etat visant à renverser le président Recep Tayyip Erdogan. (15 juillet 2019)

AFP
Les autorités turques ont émis vendredi des mandats d'arrêt contre plus de 200 militaires. (14 décembre 2018)

Les autorités turques ont émis vendredi des mandats d'arrêt contre plus de 200 militaires. (14 décembre 2018)

Keystone
AK Party members stand in front of shoes symbolizing victims of the September 12, Turkish coup d'Etat as they take part in a rally to commemorate the 38th of the event in front of the Ulucanlar prison in Ankara, on September 13, 2018. (Photo by ADEM ALTAN / AFP)

AK Party members stand in front of shoes symbolizing victims of the September 12, Turkish coup d'Etat as they take part in a rally to commemorate the 38th of the event in front of the Ulucanlar prison in Ankara, on September 13, 2018. (Photo by ADEM ALTAN / AFP)

Keystone

«Nous avons demandé à la Grèce d'extrader huit traîtres dès que possible», a déclaré le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu à la chaîne HaberTurk, après l'échec de la tentative de coup d'Etat lancée vendredi soir par des rebelles de l'armée.

Selon la télévision ERT TV, les huit hommes à bord de l'hélicoptère portaient des uniformes militaires à l'exception de l'un d'eux. Ils ont aussitôt demandé l'asile politique après l'atterrissage, a précisé le ministère de l'Intérieur.

Deux sources gouvernementales grecques ont indiqué que leurs requêtes seraient examinées par les autorités. Ils doivent comparaître dimanche devant un magistrat, a ajouté l'une des sources.

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras avait fait part plus tôt samedi de son «soutien au gouvernement démocratiquement élu» de Turquie.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!