Actualisé

Maladie nosocomialeLa grippe attrapée à l'hôpital tue 100 à 300 personnes par an en Suisse

Banale la grippe? Pas vraiment: transmise au sein des hôpitaux, elle met les patients en danger.

par
Dominik Balmer
Titus Plattner
Aux HUG, 18 personnes sont décédées suite à une grippe attrapée à l'hôpital l'an dernier. Pourtant, tout est fait pour protéger les patients: les employés non vaccinés sont obligés de porter un masque. Une exception en Suisse.

Aux HUG, 18 personnes sont décédées suite à une grippe attrapée à l'hôpital l'an dernier. Pourtant, tout est fait pour protéger les patients: les employés non vaccinés sont obligés de porter un masque. Une exception en Suisse.

F.Merz/rezo

Chaque année en Suisse, au moins 100 à 300 personnes meurent des suites d'une grippe attrapée à l'hôpital, selon les spécialistes.

Cette estimation, basée sur trois ans d'analyses à Genève, donne pour la première fois l'ampleur du problème. Atteints d'un cancer ou un diabète, ce sont souvent les patients les plus fragiles qui sont touchés.

Mais la grippe peut aussi entraîner des complications sévères chez des enfants ou des adultes en bonne santé.

Les personnels de la santé peu vaccinés

Elle est transmise par les autres patients, les visites ou les membres du personnel soignant.

Depuis des années, ces derniers sont incités à se faire vacciner, pour protéger les patients. Seulement, le taux de vaccination chez les professionnels de la santé a baissé à 19% en Suisse.

On est très loin de l'objectif de la Confédération fixé à 70%. Le port du masque serait une alternative, mais la plupart des hôpitaux n'osent pas l'imposer.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L'application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Votre opinion