Swiss Re: La guerre des prix dans la réassurance diminue
Publié

Swiss ReLa guerre des prix dans la réassurance diminue

Le directeur général du réassureur zurichois Swiss Re, craignait une surchauffe du marché de la réassurance.

Michel Lies estime qu'il n'y a pas lieu de s'affoler.

Michel Lies estime qu'il n'y a pas lieu de s'affoler.

Keystone

La guerre des prix dans le domaine de la réassurance des catastrophes semble s'atténuer. «Nous observons une certaine stabilisation», déclare le directeur général du réassureur zurichois Swiss Re.

Michel Lies estime qu'il n'y a pas lieu de s'affoler. «Le niveau des prix dans notre portefeuille n'est pas malsain», a-t-il ajouté mardi, dans une interview publiée par l'agence de presse Reuters. La concurrente Münchener Rück, numéro un de la branche, affirme également voir «le bout du tunnel».

Dans les assurances de catastrophes en particulier, les réassureurs doivent cependant faire face à la concurrence de prestataires étrangers à la branche. Parmi eux les hedgefonds et les caisses de pension.

Croissance future

Le directeur avait averti il y a quelque temps d'un danger de surchauffe du marché de la réassurance. Il estime par ailleurs que les investisseurs actuels sont dans l'ensemble moins compétents pour évaluer les risques dans la réassurance qu'il y a trois ans.

La réassurance est néanmoins appelée à croître, selon le dirigeant. En particulier en Asie, le potentiel de hausse est «énorme», avec la croissance d'une classe moyenne aisée. La numérisation croissante exige également de nouvelles solutions d'assurance, ajoute-il.

Les acteurs de la réassurance se rencontreront comme chaque année en septembre à Monte-Carlo pour fixer les prix de la prochaine saison de ses clients les assureurs.

(ats)

Votre opinion