Actualisé 02.10.2019 à 17:47

CinémaLa hache de «Shining» vendue 210'000 francs aux enchères

L'effrayante arme brandie par Jack Nicholson a fait un tabac à Londres, ainsi que les sabres laser de «Star Wars» et des costumes de Batman.

par
lematin.ch
1 / 11
La hache utilisée par Jack Nicholson pour terroriser (et tenter de tuer) sa famille  dans «Shining», de Stanley Kubrick, en 1980, était estimée entre 49 000 et 73 000 francs. Elle est partie à 210 000 francs.

La hache utilisée par Jack Nicholson pour terroriser (et tenter de tuer) sa famille dans «Shining», de Stanley Kubrick, en 1980, était estimée entre 49 000 et 73 000 francs. Elle est partie à 210 000 francs.

Prop Store/Getty
Les nombreux objets tirés de la saga «Star Wars» sont très bien partis, dont les sabres laser. Sans surprise, c'est celui de Luke Skywalker (Mark Hamill) utilisé dans le tout premier film, «Un nouvel espoir (»1977) qui a été vendu le plus cher. Estimé entre 73 000 et 122 000 francs, il a été adjugé 180 000 francs.

Les nombreux objets tirés de la saga «Star Wars» sont très bien partis, dont les sabres laser. Sans surprise, c'est celui de Luke Skywalker (Mark Hamill) utilisé dans le tout premier film, «Un nouvel espoir (»1977) qui a été vendu le plus cher. Estimé entre 73 000 et 122 000 francs, il a été adjugé 180 000 francs.

Getty/Prop Store
Les fameuses baskets autolaçantes de Marty McFly dans «Retour vers le futur 2», estimées 18 000 - 30 000 francs ont été vendues 80 000 francs.

Les fameuses baskets autolaçantes de Marty McFly dans «Retour vers le futur 2», estimées 18 000 - 30 000 francs ont été vendues 80 000 francs.

Prop Store

Avec plus de 900 accessoires issus des films les plus populaires de l'histoire du cinéma, il y avait de quoi ravir les fans les plus exigeants lors de la vente aux enchères de Prop Store qui s'est tenue lundi et mardi à Londres. Les objets de l'univers de «Star Wars» ont, sans surprise, été parmi ceux qui ont eu le plus de succès. Le sabre laser de Luke Skywalker a été vendu 180 000 francs, celui de Mace Windu (Samuel L. Jackson) 105 000 francs et deux robots R2-DX utilisés dans «Rogue One» et «Solo» ont été adjugés pour le même prix: 165 000 francs chacun. En revanche, l'objet qui avait la plus grosse cote avant la vente, soit un casque de Stormtrooper d'«Un nouvel espoir», dont l'estimation la plus haute était de 220 000 francs, n'a trouvé preneur «qu»'à 195 000 francs.

Record pour «SOS Fantômes»

Du coup, le prix record a été atteint par le piège utilisé pour capturer les spectres dans les deux premiers films de «SOS fantômes» («Ghostbusters»), parti pour 230 000 francs. C'est plus que la fameuse hache brandie par Jack Nicholson dans «Shining», vendue 210 000 francs, mais celle-ci a en revanche fait trois fois mieux que son estimation la plus haute (73 000 francs).

Si le costume de Batman lui-même, joué par Michal Keaton, n'a pas trouvé preneur, ceux de Jack Nichoslon, Michelle Pfeiffer ou encore Jim Carrey dans la même série de films sont en revanche bien partis. Tout comme le costume du Dr Spock porté par Leonard Nimoy dans l'un des premiers épisodes télévisés de «Star Trek», vendu 75 000 francs. En revanche, les gadgets de James Bond n'ont eu que peu de succès, le Walter PKK de Pierce Brosnan dans «Goldeneye» restant sur le carreau, tout comme, dans un tout autre style, la robe de Dustin Hoffman dans «Tootsie».

Michel Pralong

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!