Hockey sur glace – Ajoie: la hiérarchie des gardiens n’est pas bouleversée pour autant
Publié

Hockey sur glaceAjoie: la hiérarchie des gardiens n’est pas bouleversée pour autant

Viktor Oestlund, qui avait été très peu utilisé jusqu’ici, a été titularisé lors des deux derniers matches du club jurassien. Simple concours de circonstances? Le HCA reçoit le leader Davos ce vendredi (19 h 45).

par
Cyrill Pasche
Viktor Oestlund a disputé les deux derniers matches du HC Ajoie. 

Viktor Oestlund a disputé les deux derniers matches du HC Ajoie.

freshfocus

Viktor Oestlund (27 ans) n’a été titularisé qu’à cinq reprises depuis le début de la saison. Dont deux fois lors des deux dernières sorties du HC Ajoie. Avec le gardien suédois à licence suisse devant les filets, le club jurassien a créé la surprise à Genève juste avant la pause internationale (victoire 4-3 après les tirs au but) et s’est incliné 2-0 mardi à Ambri.

Le coach, Gary Sheehan, a-t-il désormais décidé de miser davantage sur le fils de Thomas Oestlund, l’ex gardien de FR Gottéron (1996-2001)? Le titulaire habituel Tim Wolf, souvent héroïque devant les filets du HCA jusqu’ici, a-t-il besoin d’être davantage ménagé?

Le numéro deux du HCA aurait quelques arguments à faire valoir après ses deux récentes performances de choix: aux Vernets, il a retenu 34 des 37 lancers genevois (91,89% d’arrêts) et précipité la chute de Patrick Emond en s’interposant devant deux des trois tireurs du GSHC lors de l’épreuve des tirs au but. En Léventine mardi, il a tenu son équipe le plus longtemps possible dans le match (28 des 30 tirs adverses parés, soit 93,33% d’arrêts).

Wolf de retour dans les buts

«La situation est très claire pour les deux gardiens et j’en ai parlé avec eux, explique Gary Sheehan. Tim Wolf est notre numéro un. A la fin de la saison, il aura joué plus de 40 matches. Si j’ai fait jouer Viktor Oestlund à Genève avant la pause internationale, c’est parce que nous avions eu un calendrier chargé juste avant et que j’avais le sentiment que la présence du numéro deux devant les filets pourrait surprendre Genève. Et cela a fonctionné. A Ambri mardi, je l’ai titularisé parce qu’il était particulièrement motivé de jouer contre son ancien club. Il nous a sorti un très bon match là-bas également.»

Ce vendredi à Porrentruy contre le leader Davos (19 h 45), Tim Wolf retrouvera toutefois sa place dans les buts. Le lendemain, les Ajoulots se déplacent à Langnau. Lors de leur dernière visite en Emmental, ils y avaient concédé une lourde défaite 9-3 avec… Tim Wolf devant les filets. L’occasion, samedi, de relancer Oestlund pour affronter les Tigres?

«C’est le genre de considérations auxquelles nous allons de plus en plus attacher d’importance, maintenant que nous avons affronté plusieurs fois les mêmes équipes», admet Sheehan, sans pour autant dévoiler ses cartes. «Si le calendrier le permet et en fonction des adversaires, nous ferons sans doute davantage appel à Oestlund durant cette deuxième partie de saison.»

Le retour d’Asselin, la bonne nouvelle

Guillaume Asselin, blessé de longue date, effectuera son retour au jeu ce vendredi contre Davos. «Ce sera un retour en douceur, prévient le coach Gary Sheehan. Guillaume revient de loin et doit encore retrouver le rythme. Nous n’allons pas le forcer.» Si Asselin est de retour, le Suédois Sebastian Wannström, touché aux côtes depuis mardi à Ambri, fera l’impasse sur le match de vendredi. «J’espère par contre qu’il pourra nous aider le lendemain à Langnau», annonce Sheehan.

Votre opinion