Conseil fédéral: La Jeunesse socialiste veut trois ministres de gauche, sinon rien

Publié

Conseil fédéralLa Jeunesse socialiste veut trois ministres de gauche, sinon rien

Réunie en assemblée samedi à Bâle, la JS Suisse réclame que le PS quitte le gouvernement si la gauche n’obtient pas au moins trois sièges en décembre 2023.

La résolution pour faire sortir le PS du Conseil fédéral a été approuvée par 90 voix contre 41.

La résolution pour faire sortir le PS du Conseil fédéral a été approuvée par 90 voix contre 41.

JS Suisse

La Jeunesse socialiste suisse exige que le PS Suisse quitte le Conseil fédéral si la gauche ne parvient pas à obtenir trois sièges au Conseil fédéral l’année prochaine et mettre ainsi fin à la majorité PLR-UDC au gouvernement. C’est ce qu’ont décidé les membres du parti samedi lors de leur assemblée à Bâle. Ils ont adopté par 90 voix contre 41 une résolution en ce sens de leur comité directeur.

«Le monde est au bord du gouffre, en particulier à cause de la crise climatique. Le statu quo n’est pas une option dans ces circonstances et cela vaut aussi pour le Conseil fédéral. Nous voulons plus de pouvoir au gouvernement, sinon nous entrerons dans l’opposition», a ainsi affirmé le président de la JS Nicola Siegrist dans son discours.

Une 2e résolution issue de la JS St-Gall exigeait la sortie immédiate du PS du Conseil fédéral. Après un débat intense, les 150 délégués ont préféré la résolution du Comité directeur. La JS Suisse va maintenant défendre cette position au sein des instances du PS Suisse, fait-elle savoir.

Par ailleurs, les délégués ont pu interroger les candidates à la succession de Simonetta Sommaruga, Eva Herzog et Élisabeth Baume-Schneider (Evi Allemann était excusée). La question de la marge de manœuvre qu’elles auraient à disposition pour une «politique socialement juste» a été abordée. Mais la Jeunesse socialiste n’a pas adopté de recommandation de vote.

Une revendication «dangereuse» pour les jeunes du Centre

(cht)

Ton opinion

84 commentaires