Israël - La justice a tranché, le petit Eitan doit rentrer en Italie

Publié

IsraëlLa justice a tranché, le petit Eitan doit rentrer en Italie

Le garçon, seul survivant d’un accident de téléphérique en mai dernier, avait été enlevé par son grand-père maternel et emmené en Israël. La Cour suprême de ce pays a débouté lundi, Shmulik Peleg.

Shmulik Peleg, grand-père maternel d’Eitan, avait fait appel de la décision de justice ordonnant le retour de son petit-fils en Italie, auprès de sa tante paternelle qui en a la garde.

Shmulik Peleg, grand-père maternel d’Eitan, avait fait appel de la décision de justice ordonnant le retour de son petit-fils en Italie, auprès de sa tante paternelle qui en a la garde.

AFP

La Cour suprême israélienne a confirmé lundi, la décision de la justice de renvoyer en Italie un enfant, seul survivant d’un accident ayant causé la mort de ses parents, qui avait été enlevé et emmené en Israël par son grand-père. «La demande d’un dernier recours auprès de la Cour suprême est rejetée (…) En conséquence, la décision de la justice de renvoyer l’enfant en Italie est maintenue», a affirmé un juge de la plus haute autorité judiciaire israélienne, dans un document.

Âgé de six ans, Eitan est au cœur d’une dispute familiale concernant sa garde après la mort de ses parents et de son petit frère dans la chute d’un téléphérique ayant fait au total 14 morts en mai en Italie, où ils résidaient. Grièvement blessé, le garçon avait été confié par la justice italienne à sa tante paternelle – qui réside en Italie – tandis que la famille de sa mère, résidant en Israël, avait un droit de visite. Mais début septembre, l’enfant a été emmené en Israël par son grand-père maternel, Shmulik Peleg, à bord d’un jet privé lors d’un droit de visite à l’issue duquel il était censé ramener le garçon chez sa tante.

Ultime recours

Le 25 octobre, un tribunal israélien avait ordonné le retour de l’enfant en Italie et l’appel de son grand-père contre cette décision avait été rejeté le 12 novembre. Dans un dernier recours, Shmulik Peleg avait annoncé son intention de se tourner vers la Cour suprême, qui avait gelé la décision avant de statuer définitivement lundi pour le retour du garçon en Italie.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire