Jura - La justice confisque… sa fourchette à fondue!
Publié

JuraLa justice confisque… sa fourchette à fondue!

Un sexagénaire s’aidait d’un ustensile original pour dérober des cartes de condoléances dans des urnes de funérarium.

par
Vincent Donzé
Une fourchette à fondue a été utilisée par le voleur de cartes de condoléances.

Une fourchette à fondue a été utilisée par le voleur de cartes de condoléances.

lematin.ch/Vincent

Pensant y trouver un billet de 10 ou de 20 francs glissé dans l’enveloppe pour l’achat de fleurs, un sans-emploi ajoulot de 60 ans a dérobé des cartes de condoléances dans la boîte à lettres de divers funérariums, avant de se faire pincer en flagrant délit par un croque-mort actif à Delémont, le 9 avril dernier. Verdict prononcé par ordonnance pénale: 60 jours-amendes à 10 francs, soit 600 francs à quoi s’ajoutent 570 francs de frais.

La peine prononcée sanctionne les vols, les dommages à la propriété, le trouble d’une cérémonie funèbre par un comportement inadéquat et l’atteinte à la paix des morts, le lieu où reposait une défunte ayant été profané. En pleine pandémie, ce sont à tout le moins 17 enveloppes qui ont été subtilisées à Delémont, Bassecourt et Porrentruy, la situation sanitaire ayant favorisé le dépôt de messages de condoléances dans une urne plutôt qu’en mains propres lors du service funèbre, les cérémonies étant limitées.

Huit et cinq

Deux familles lésées ont été privées l’une de huit et l’autre de cinq enveloppes. La police a conservé deux cartes, leurs destinataires n’ayant pas été identifiés. Détail piquant relevé par «Le Quotidien Jurassien»: la justice a confisqué la fourchette à fondue utilisée par le voleur pour remonter les enveloppes vers la fente des boîtes à lettres.

La semaine dernière, le procureur Marc Bouvier s’est exprimé dans «QJ»: «Je ne me voyais pas trop lui restituer sa fourchette à fondue, étant donné que c’est muni de cet objet que l’homme a dérobé des cartes de condoléances dans des urnes de funérariums. C’est la loi».

Pour le Ministère public jurassien, «il est acquis que ses motifs étaient d’ordre financier». Aucun billet de banque n’a été retrouvé dans les enveloppes découvertes par la police chez le voleur.

Votre opinion