Publié

KoweïtLa justice suspend la parution de deux quotidiens

La justice koweïtienne a ordonné la suspension de deux quotidiens pour deux semaines après une plainte du ministère de l'Information.

Jaber Moubarak Al-Sabah, avait assuré que ces vidéos étaient des faux.

Jaber Moubarak Al-Sabah, avait assuré que ces vidéos étaient des faux.

AFP

Les quotidiens Al-Watan et Alam Al-Youm sont pénalisés pour n'avoir pas respecté un blackout sur des vidéos évoquant un coup d'Etat en préparation. Ces quotidiens sont soutenus par des capitaux privés.

La décision a été rendue publique dimanche. Elle fait suite à une plainte du ministère de l'Information. L'affaire des vidéos, dans lesquelles seraient impliqués d'anciens hauts responsables, dont un membre de la famille régnante des Al-Sabah selon les médias, a secoué l'émirat qui affirme détenir 10% des réserves pétrolières mondiales.

Le procureur général avait ordonné un blackout sur cette affaire alors que le bureau de l'émir avait appelé les Koweïtiens au calme. Le Premier ministre, cheikh Jaber Moubarak Al-Sabah, avait assuré mardi aux députés, lors d'une session du Parlement à huis clos, que ces vidéos étaient des faux. Le gouvernement a informé les députés qu'il remettrait tous les enregistrements au parquet, qui mène actuellement l'enquête.

Journal en ligne

Le rédacteur en chef d'Al Watan, cheikh Khalifa Ali al Khalifa al Sabah, membre de la famille régnante, a fait savoir que son journal allait faire appel et continuerait à mettre à jour son site Internet. Il a confirmé que son édition papier allait cesser de paraître dès lundi.

Le Koweït, gouverné par la famille des Al-Sabah depuis plus de 250 ans, est le théâtre depuis 2006 de querelles politiques incessantes. Une dizaine de gouvernements ont été nommés depuis, et le Parlement a été dissous six fois.

(ats)

Votre opinion