23.09.2015 à 21:35

Scandale FIFALa justice veut examiner les e-mails de Valcke

Le Ministère public de la Confédération a l'intention de se pencher sur la correspondance électronique du secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke, suspendu jeudi.

1 / 150
L'ex-président de l'UEFA a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, après sa condamnation à quatre ans de suspension pour avoir reçu deux millions de francs de Sepp Blatter, à l'époque président de la Fifa. (Mercredi 24 janvier 2018)

L'ex-président de l'UEFA a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, après sa condamnation à quatre ans de suspension pour avoir reçu deux millions de francs de Sepp Blatter, à l'époque président de la Fifa. (Mercredi 24 janvier 2018)

Keystone
«J'ai toujours fait mon job de la meilleure manière possible», a déclaré Jérôme Valcke devant les juges du Tribunal arbitral du sport de Lausanne. (Mercredi 11 octobre 2017)

«J'ai toujours fait mon job de la meilleure manière possible», a déclaré Jérôme Valcke devant les juges du Tribunal arbitral du sport de Lausanne. (Mercredi 11 octobre 2017)

AFP
Jérome Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA,se rendra  mercredi à Lausanne pour contester devant le Tribunal arbitral du sport sa suspension de dix ans.  (Mardi 10 octobre 2017)

Jérome Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA,se rendra mercredi à Lausanne pour contester devant le Tribunal arbitral du sport sa suspension de dix ans. (Mardi 10 octobre 2017)

AFP

Le Ministère public de la Confédération veut examiner les e-mails du secrétaire général de la FIFA désormais suspendu, Jérôme Valcke, dans le cadre du volet suisse de l'enquête sur les conditions d'attribution des Mondiaux de football 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar. Plusieurs comptes e-mails sont concernés.

Le porte-parole du Ministère public de la Confédération (MPC) André Marty a confirmé mercredi soir à l'ats une information de l'agence de presse AP. «Nous voulons décacheter le trafic e-mail de Monsieur Valcke», a-t-il dit. Pour l'heure, les documents sont scellés par la FIFA.

M. Marty a précisé qu'aucune procédure n'est pour l'heure ouverte en Suisse contre Jérôme Valcke. Le MPC clarifie les reproches qui ont conduit à la suspension du secrétaire général de la FIFA. Une requête correspondante a été transmise à la Fédération internationale de football.

Jérôme Valcke était le plus proche collaborateur du président démissionnaire Sepp Blatter. Il a été relevé de ses fonctions jeudi dernier. La FIFA avait pris connaissance de soupçons pesant sur lui dans le cadre d'un contrat sur la billetterie avec la société spécialisée JB Sports Marketing, sur lequel il se serait assuré une «discrète participation au bénéfice». Jérôme Valcke nie pour l'heure toutes ces accusations.

La Suisse et les Etats-Unis mènent deux enquêtes distinctes sur des affaires de corruption touchant la FIFA. La procédure helvétique concerne précisément l'attribution des coupes du monde à la Russie en 2018 et au Qatar en 2022. Celle des Etats-Unis se rapporte plutôt à des pots-de-vin lors de contrats de marketing ou de droits télévisés à l'occasion de tournois en Amérique.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!