Publié

FootballLa Lazio tremble mais passe, record pour Dortmund

Les Italiens ont mis fin à une attente de 20 ans, en se qualifiant dans le groupe H de la Champions League, grâce à un difficile nul arraché au Club Bruges (2-2).

par
Sport-Center
Immobile a encore marqué

Immobile a encore marqué

AFP

Les illustres Diego Simeone, Pavel Nedved, Alessandro Nesta, Marcelo Salas, Juan Sebastian Veron ou encore le fameux Sinisa Mihajlovic ont enfin des successeurs. La dernière fois que la Lazio avait passé le cap de la phase de poule de la C1, c'était lors de la saison 1999-2000 soit un petit morceau d'éternité. Mais qu’est-ce que les Italiens ont eu chaud...

La phalange de Simone Inzaghi, qui était de l'aventure sur le pré au début du siècle, pensait avoir vite tué le suspense, alors qu'un match nul pouvait tout à fait lui convenir. Les Laziale ont étouffé les Belges d'entrée et Correa a traduit la domination italienne dès la 12e minute. L'Italo-Argentin était alors à l'origine et à la conclusion d'un magnifique mouvement collectif, sublimé par une feinte de corps dévastatrice de l'ancien attaquant d'Estudiantes.

Egalisation à dix

Le capitaine brugeois Vormer a certes égalisé trois minutes plus tard, profitant d'une hésitation du gardien vétéran Reina, et la future star De Ketelaere n'a pas été loin de retourner le score à peine le premier quart d'heure passé. Immobile a redonné l'avantage à ses couleurs sur penalty à la 27e. Le Transalpin inscrivait là son dixième but lors des neuf derniers matches et on pensait que l’affaire était close.

Les Belges, à dix après l’expulsion bête de Sobol avant la pause, ont jeté toutes leurs forces dans la bataille et ont été récompensés à un quart d’heure du coup de sifflet final, par l’égalisation signée Vanaken. Ils ont même frappé la barre transversale à la 92e par De Ketelaere, alors que leur dernier rempart Mignolet était monté à l’abordage. Insuffisant pour aller arracher la qualification, mais encourageant en vue des 16es de finale de l’Europa League.

Victoire et record

De son côté, Lucien Favre a fait souffler ses titulaires en déplacement en Russie, mais a tout de même réussi à s’imposer (1-2), ce qui lui permet d’éviter Liverpool, City, Chelsea et sans doute le Barça en 2021, au premier tour à élimination directe. Le Zénith St-Pétersbourg, assuré de la dernière place de cette poule, a ouvert le score par Driussi dès la 16e minute, mais n’a pas réussi à marquer son deuxième point de la compétition.

16 ans et dix-huit jours…

16 ans et dix-huit jours…

Getty Images

Le turnover du BVB lui a permis de battre un record: son prodige Youssoufa Moukoko est entré à l’heure de jeu et ainsi devenu le plus jeune joueur de l'histoire à évoluer en C1, à 16 ans et 18 jours. Mais il lui a aussi permis de faire rentrer des titulaires frais en fin de rencontre, même si c’est son vétéran de coéquipier Piszczek qui a égalisé à la 68e. Witsel, lui, a offert la victoire aux siens d’une belle frappe à la 78e. RCA

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé