Actualisé

SuisseLa Lega se renforce au Tessin, l'UDC en Thurgovie

Au Tessin, le parti enregistre des gains dans les petites communes. L'UDC progresse en Thurgovie mais perd son représentant à Uri.

Le scrutin de 113 communes tessinoises sera décisif pour la Lega

Le scrutin de 113 communes tessinoises sera décisif pour la Lega

Benedetto Galli, Keystone

Des élections avaient lieu ce dimanche dans les cantons du Tessin, de Thurgovie et d'Uri. Au Tessin, la Lega souhaitait confirmer sa montée en puissance à l'échelon communal. En Thurgovie, l'UDC voulait asseoir sa domination au Grand Conseil. Et à Uri, le PS devait défendre son siège à l'exécutif cantonal. Tour d'horizon des résultats:

La Lega se renforce légèrement

La Lega sort légèrement renforcée des élections communales au Tessin. Le parti populiste enregistre des gains principalement dans les petites communes. A Lugano, plus grande ville du Tessin, de même qu'à Locarno, la répartition politique reste inchangée à l'exécutif. Les maires sortants respectifs Marco Borradori (Lega) et Alain Scherrer (PLR) restent au gouvernement. L'élection des maires est agendée le 8 mai, pour autant qu'au moins deux candidats soient proposés par leurs partis.

A Mendrisio, le maire Carlo Croci (PDC) est réélu, tandis qu'à Chiasso, la conseillère nationale léguiste Roberta Pantani a dû s'avouer battue face au challenger PLR Bruno Arrigoni. Et cela même si la Lega a comptabilisé davantage de suffrages que lors des dernières élections dans la ville du sud du canton.

Enfin, après ces élections, la représentation féminine dans les instances décisionnelles politiques continue à diminuer. Aucune femme ne figure à la tête des cinq plus grandes villes tessinoises. Le gouvernement cantonal est également à 100% masculin.

Thurgovie: l'UDC progresse

L'UDC a progressé de deux sièges dimanche lors des élections au Grand Conseil thurgovien, au détriment du PBD notamment. Le PLR devient le deuxième parti au Parlement, ex-aequo avec le PDC, tandis que le PS perd des plumes. L'UDC passe ainsi à 44 sièges. Le parti avait déjà bénéficié d'un représentant supplémentaire en cours de législature grâce à un transfuge du PVL.

Le PLR ( 2) rejoint le PDC (-1) à 20 sièges, tandis que le PS (-2) ne compte plus que 17 représentants. Les Verts se maintiennent à 9 mandats, le PVL ( 2) passe à 7, l'UDF (-1) à 5, comme le PEV (-). Le PBD (-2) se retrouve avec seulement 3 sièges, a indiqué la chancellerie. Le Grand Conseil thurgovien compte 130 sièges. Le Conseil d'Etat, élu le 28 février, comprend deux UDC, un PLR, un PDC et un PS, avec une majorité féminine.

Uri: l'UDC perd son représentant

Après six ans, l'UDC a perdu son siège au gouvernement au 2e tour des élections. Le PLR récupère le mandat et occupe désormais trois fauteuils comme le PDC. Le PS a pu défendre son siège et conserve donc son unique mandat dans un exécutif cantonal de toute la Suisse centrale.

Au 2e tour, ont été élus Urs Janett (PLR) et Dimitri Moretti (PS), qui ont recueilli respectivement 7248 et 4994 voix. Seuls deux mandats sur sept étant encore vacants, Petra Simmen (UDC), avec 4593 voix, n'a pas passé la rampe. La participation s'est élevée à 40,9%.

Cinq des sept membres de l'exécutif cantonal avaient été élus au 1er tour le 28 février dernier. Les quatre sortants ont rempilé avec les meilleurs scores: Beat Jörg (PDC), Urban Camenzind (PDC), Heidi Z'graggen (PDC), et Barbara Bär (PLR). Enfin, le candidat sauvage du PLR, Roger Nager, avait créé la surprise.

Pas encore de résultats au Tessin

Les électeurs de 113 communes tessinoises élisaient leurs nouveaux parlements et exécutifs. Le scrutin dira si la Lega confirme ou non sa marche en avant aussi à l'échelon communal. Dans le viseur, les présidents que choisiront ces nouveaux exécutifs le 8 mai prochain.

Ce jour-là, les regards seront tournés vers Chiasso, où le PLR Moreno Colombo n'est pas candidat à sa réélection. Son collègue de parti Bruno Arrigoni et la conseillère nationale léguiste Roberta Pantani font figure de favoris. Si cette dernière l'emporte, le parti de droite populiste mettra la main sur une 2e grande ville, après Lugano, consolidant sa position dans le sud du canton.

A Lugano, le léguiste Marco Borradori est solidement installé à la tête de l'exécutif. Seul son jeune adversaire PLR Michele Bertini semble être en mesure de l'inquiéter.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!