Etats-Unis: La lettre «formidable» de Kim à Trump
Publié

Etats-UnisLa lettre «formidable» de Kim à Trump

Le président américain a affirmé mercredi avoir reçu une missive de son homologue nord-coréen. Et il est élogieux.

1 / 150
Une réunion en présence du leader nord-coréen Kim Jong Un a détaillé «de nouvelles mesures visant à renforcer la dissuasion nucléaire militaire du pays». (Dimanche 24 mai 2020)

Une réunion en présence du leader nord-coréen Kim Jong Un a détaillé «de nouvelles mesures visant à renforcer la dissuasion nucléaire militaire du pays». (Dimanche 24 mai 2020)

AFP
Séoul a minimisé mardi des informations alarmantes sur l'état de santé du leader nord-coréen Kim Jong Un. (21 avril 2020)

Séoul a minimisé mardi des informations alarmantes sur l'état de santé du leader nord-coréen Kim Jong Un. (21 avril 2020)

AFP
La Corée du Nord a menacé lundi d'interrompre le dialogue avec les États-Unis alors que le chef de la diplomatie américaine s'est dit impatient que les négociations reprennent. (31 mars 2020)

La Corée du Nord a menacé lundi d'interrompre le dialogue avec les États-Unis alors que le chef de la diplomatie américaine s'est dit impatient que les négociations reprennent. (31 mars 2020)

AFP

Le président américain Donald Trump a indiqué mercredi avoir reçu une lettre «formidable» du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, qu'il devrait «probablement» rencontrer à nouveau.

«Je viens de recevoir une lettre formidable de Kim Jong Un. Nous avons vraiment établi une très bonne relation. Nous aurons probablement une autre rencontre», a déclaré M. Trump, précisant cependant qu'il n'y avait «aucune urgence».

Le milliardaire républicain a par ailleurs avancé qu'il y aurait eu «une bonne grosse guerre en Asie» sans le rapprochement initié entre les deux hommes, marqué par leur sommet historique en juin dernier à Singapour.

Il avait déjà affirmé la veille, dans un bref tweet, avoir «hâte de rencontrer le président Kim, qui réalise très bien que la Corée du Nord possède un formidable potentiel économique».

Cette déclaration venait au lendemain de celles faites par Kim Jong Un à l'occasion de son discours du Nouvel An, dans lequel il menaçait de changer d'attitude si Washington maintenait ses sanctions économiques liées au nucléaire.

«Si les Etats-Unis ne tiennent pas la promesse qu'ils ont faite au monde et persistent dans les sanctions et les pressions contre la RPDC (République populaire et démocratique de Corée), nous pourrions être contraints d'explorer une nouvelle voie pour défendre la souveraineté de notre pays et les intérêts suprêmes de notre Etat», avait averti M. Kim.

Le dirigeant nord-coréen s'était toutefois dit prêt à rencontrer «à tout moment» Donald Trump afin de «produire des résultats qui seront salués par la communauté internationale».

(AFP)

Votre opinion