France - La ligne TGV Paris-Marseille victime d’un sabotage
Publié

FranceLa ligne TGV Paris-Marseille victime d’un sabotage

Le trafic SNCF est perturbé ce vendredi dans le sud-est de la France, après que des installations contenant des câbles de signalisation ont été incendiées.

La gare TGV de Valence n’est plus desservie depuis vendredi matin, en raison d’un acte de vandalisme sur la ligne, et les trains sont déroutés vers la gare de Valence Ville.

La gare TGV de Valence n’est plus desservie depuis vendredi matin, en raison d’un acte de vandalisme sur la ligne, et les trains sont déroutés vers la gare de Valence Ville.

AFP

Le trafic SNCF était très perturbé vendredi dans la Drôme (sud-est de la France) à cause d’un acte de vandalisme perpétré dans la nuit de jeudi à vendredi près de la localité d’Eurre, entraînant d’importants retards sur la ligne TGV Paris-Marseille.

«Ce vendredi 25 juin vers 3 h 30 du matin, au sud de Valence, quatre installations contenant des câbles de signalisation situées sur la ligne à grande vitesse Méditerranée ont subi un incendie», a indiqué la SNCF dans un communiqué.

En raison de cet acte malveillant, la gare de Valence-TGV n’est plus desservie, les trains étant déroutés vers celle de Valence Ville. Le trafic TER est localement très perturbé tandis que des retards estimés à au moins une heure sont à prévoir pour les voyageurs empruntant la ligne TGV dans les deux sens.

Compte Twitter de la SNCF débordé de demandes

«Un acte de sabotage a été commis sur la ligne LGV à hauteur d’Eurre dans la Drôme, des câbles électriques situés en sous-sol ont été incendiés le long des voies coupant l’alimentation et la signalisation», a pour sa part précisé la préfecture.

Depuis vendredi matin, le compte Twitter de la régie répond à des tweets de voyageurs inquiets de savoir si leur trajet est touché par le problème.

«Les équipes SNCF Réseau sont à pied d’œuvre pour procéder aux réparations dans les meilleurs délais afin de rétablir la circulation des trains en toute sécurité», indique la SNCF. Les perturbations dureront «au moins jusqu’à samedi», affirme de son côté la préfecture. Une plainte a été déposée et une enquête de gendarmerie est en cours.

Mercredi soir, un TGV reliant Paris à Marseille avait déjà été atteint par plusieurs projectiles, a priori tirés par une arme à feu, peu avant d’arriver gare Saint-Charles, sans faire de blessés mais entraînant une interruption du trafic pendant une heure et demie.

(AFP)

Votre opinion

2 commentaires