Actualisé 20.07.2020 à 10:28

FootballLa Ligue des champions sur la RTS, c'est bientôt fini

Le service public ne pourra plus diffuser la prestigieuse compétition à compter de la saison 2021-2022.

von
Jérôme Reynard
Rédacteur en chef des sports de la Radio Television Suisse, Massimo Lorenzi le regrette: «C’est un coup sur la tête».

Rédacteur en chef des sports de la Radio Television Suisse, Massimo Lorenzi le regrette: «C’est un coup sur la tête».

Keystone

Dès la saison 2021-2022, il n’y aura plus de directs de Ligue des champions et de Ligue Europa sur les chaînes du service public suisse (SSR). La nouvelle est tombée mardi, sept mois après l’obtention par Teleclub - via sa société mère CT Cinetrade AG - des droits de retransmission des deux compétitions en question et de la nouvelle Europa Conference League pour la période 2021-2024.

«Nous avons soumis une offre de sous-licence des droits, dans le même ordre d’idée que ce que nous diffusons depuis 2018, mais nous avons dû nous coucher», explique Massimo Lorenzi, chef des rédactions sport de la Radio Télévision Suisse (RTS), joint par téléphone. «Il y a de la Ligue des champions chez nous depuis 1992. C’est dur de devoir y renoncer. C’est un coup sur la tête, une grosse déception pour nous et le public. Mais dans le même temps, c’est logique et cohérent. Ce football-là est devenu pour nous un luxe hors de prix, objet d’une folle surenchère. Cela aurait été irresponsable, irrationnel, insensé de nous aligner.»

«CH Media» remporte la mise

Le groupe alémanique «CH Media» a remporté la mise en matière de sous-licence des droits en Suisse. Chaque saison, les chaînes gratuites 3+ et TV24 diffuserons six matches de la phase de poules et la finale de la Ligue des champions. En ce qui concerne la Ligue Europa et l'Europa Conference League, 16 rencontres par saison (une par journée et les deux finales) y seront retransmises. En Romandie et au Tessin, ces matches seront gratuitement proposés sur Teleclub Zoom.

A compter de la saison 2021-2022, la SSR, elle, devra se contenter de rediffusions à partir de 23h les soirs de rencontres. «Si nous avons renoncé à la Ligue des champions, c’est aussi pour pouvoir continuer de financer une offre de sport large et variée», conclut Massimo Lorenzi.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé