04.09.2020 à 06:46

PartenariatLa littérature tient salon sur les quais de Morges

La Covid-19 n’a pas eu raison de la 11e édition du Livre sur les quais. Moins de monde attendu que l’an passé, mais pas de baisse prévue dans la qualité de l’événement.

von
Victor Fingal
Malgré la pandémie, Livre sur les quais est fidèle au rendez-vous comme chaque année depuis 11 ans.

Malgré la pandémie, Livre sur les quais est fidèle au rendez-vous comme chaque année depuis 11 ans.

Yves Leresche

La 11e édition du Livre sur les quais démarre en fanfare, ou plutôt au «rythm’n rocking blues» du groupe Hoo Doo Sinners qui s’est vu décerner hier le grand prix Raffeisen au bar La Coquette de Morges. Et la littérature, direz-vous? Elle est présente le même soir au Lausanne Palace, au cours de cette pré-ouverture du salon qui se déroule officiellement du 4 au 6 septembre, avec les romancières Karine Silla et Elisa Shua Dusapin, deux regards sur la féminité au parfum de récit initiatique.

Le ton est donné, loin des conférences d’antan. «Nous cherchons de plus en plus des écrivains performers, souligne Fanny Meyer, directrice de la manifestation, capables de présenter un show sur scène.» Un exemple, «Seconde nature» un spectacle littéraire et musical, donné cet après-midi au bar La Coquette, et qui raconte dans un climat poétique, avant tout sonore, l’existence d’un homme solitaire vivant au milieu d’une forêt.

Mais le Livre sur les quais, c’est aussi le témoignage du grand écart de l’écriture. Citons pêle-mêle, «Tumulte postcorona – Les crises, en sortir et bifurquer», une réflexion collective avec la participation de nombreux intervenants dont Anne-Catherine Menétrey-Savary et Luc Recordon. Les croisières littéraires, 1 h 15 de navigation sur le thème «Le monde tel qu’il va» et ses stars, le Français Frédéric Beigbeder et le Britannique Johathan Coe. Et sur le même bateau qui accueille trois spectacles en même temps, «Histoires de mères en filles» signées Metin Arditi et Macha Méril.

La présidence d’honneur a été confiée à Camille Laurens, membre de l’Académie Goncourt, lauréate du Prix Femina et du Renaudot des lycéens. «À chaque édition, nous voulons un ou une présidente radicalement différent du précédent. Cette fois, la venue à Morges de Camille Laurens coïncide avec la sortie de son dernier livre, «Fille». Ce roman a fait l’unanimité de notre comité de programmation, il relate lhistoire d’une femme née au début des années 60, confrontée aux mutations de la société des quarante dernières années.»

Conséquence de la pandémie, le nombre de visiteurs attendus ne devrait pas dépasser les 7000 alors que l’année précédente Morges accueillait sans sourciller 40 000 amateurs de livres sur les bords du lac. «Les consignes de sécurité sanitaire nous ont obligés à restreindre drastiquement le nombre de participants. De plus, contrairement, aux années précédentes, les visiteurs doivent obligatoirement s’inscrire à l’avance. Mais nous prouvons, grâce à la tenue de cette 11e édition, que la vie culturelle peut se poursuivre en dépit du coronavirus.»

Le fidèle soutien de la LoRo

«La Loterie Romande, c’est un mécène fantastique, dit encore Fanny Meyer, qui nous soutient depuis le début. Sa contribution est capitale, sans elle nous devrions chercher des soutiens financiers ailleurs, un défi pratiquement impossible à réaliser, par les temps qui courent.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
11 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Nouveau test Roche

04.09.2020 à 09:30

Puisqu'il faut venir ici pour pouvoir commenter sur le test de Roche....ça veut dire que jusqu'ici les tests ne différenciaient pas le Covid de la grippe saisonnière ???!!! Nous ne sommes pourtant pas le 1er avril....

Fake or not

04.09.2020 à 07:59

Attention, les quais sur Morges ont être réquisitionnés dans très peu de temps pour y entasser les malades du Covid. Les HUG et le CHUV sont au bord de l’explosion. Annulation imminente de la manifestation.

Fred

04.09.2020 à 07:15

C'et juste aberrant de voir que PERSONNE porte un Masque sur cette Terrasse et que le distance ne sont PAS non plus tenu , !!!!! Ca me hérisse le poile ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,