Berne: La loi sur les fake news était une fausse info
Publié

BerneLa loi sur les fake news était une fausse info

La présidente de la Confédération a démenti lundi le fait qu’un projet de loi contre les contenus mensongers était en route. Mais le Conseil fédéral suit de près l’utilisation de l’intelligence artificielle dans le domaine des médias.

par
Eric Felley
Les Fake news, un nom d’aujourd’hui pour des méthodes ancestrales…

Les Fake news, un nom d’aujourd’hui pour des méthodes ancestrales…

Getty Images/iStockphoto

La presse alémanique dominicale a fait état d’un projet de loi contre les fake news au sein de l’Administration fédérale, notamment à cause des théories du complot qui se sont multipliées durant la période de l’épidémie. La conseillère nationale Barbara Steinemann (UDC/ZH) a interpellé lundi la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga sur le bien-fondé de cette information.

La conseillère nationale a rappelé que le Parlement avait refusé une proposition dans ce sens en 2000 de Judith Stamm (PDC/LU), qui voulait s’en prendre à la «propagande mensongère». Simonetta Sommaruga a relevé que depuis il avait coulé pas mal d’eau sous les ponts: «20 ans se sont écoulés depuis cette intervention. Les termes et la problématique ont bien changé. Il y a aujourd’hui de grands acteurs numériques qui produisent et transmettent l’information.»

Toutefois, la présidente a formellement démenti l’existence d’un projet de loi élaboré. Il s’agissait donc d’une fake news… Par contre, le Conseil fédéral, sur la base du récent rapport du groupe de travail sur l’intelligence artificielle, s’interroge sur les défis posés par celle-ci, notamment dans les médias et dans la sphère publique en général. Pour l’instant, il s’agit d’en observer les mécanismes, mais pas de légiférer.

Votre opinion

11 commentaires