Actualisé 19.05.2020 à 13:46

SuisseLa Loterie Romande va redistribuer 224 millions

Les quelque 224 millions de francs récoltés par la société d’utilité publique seront attribués à des projets sociaux, culturels et sportifs.

par
NXP
1 / 1
Photo d’illustration.

Photo d’illustration.

KEYSTONE

Le bénéfice net de la Loterie Romande a atteint 224,3 millions de francs l'an dernier. Ce montant sera intégralement redistribué aux oeuvres d’utilité publique, une aide précieuse en cette année de coronavirus. 2020 s'annonce d'ores et déjà moins bonne.

La majeure partie du bénéfice, soit 184,2 millions de francs, sera attribuée à des projets dans les domaines de l’action sociale, de la culture, de l’éducation, de la recherche, du patrimoine et de l’environnement en Suisse romande, indique mardi la Loterie romande. Et près de 26 millions iront au sport amateur et populaire.

Le produit brut des jeux, soit les montants misés moins les gains payés aux joueurs, a atteint 408 millions de francs (contre 388 millions en 2018). La Loterie Romande a versé 75,9 millions de commissions pour la distribution des jeux à 2450 points de vente.

Compte tenu des fermetures de cafés et restaurants et des événements sportifs annulés en raison du Covid-19, l'offre de jeux et de paris a été considérablement réduite en ce début d'année, note la Loterie Romande. Le Conseil d’administration a donc décidé de constituer une réserve de 20 millions de francs, afin de garantir un soutien aux milieux bénéficiaires sur le long terme.

Prévention contre la dépendance

En 2019, la Loterie Romande a aussi innové pour renforcer la protection des joueurs contre les risques de dépendance au jeu et répondre aux exigences de la loi fédérale sur les jeux d’argent (LJAr). Sa plateforme de jeux en ligne est désormais dotée d’un service nommé Playscan qui analyse la durée, la fréquence et les horaires de jeu pour évaluer l’activité de chaque joueur.

En ce qui concerne les points de vente, tous les distributeurs de Loterie électronique ont été équipés d’un contrôle d’accès biométrique pour garantir que les joueurs ont au moins 18 ans révolus.

Ce nouveau cadre légal doit encore être complété par les conventions et les lois cantonales d’application. Les cantons doivent donner leur feu vert jusqu’au 31 décembre 2020.

La nouvelle loi sur les jeux d'argent, acceptée en 2018 par 73% des voix, autorise l’exploitation de jeux en ligne et renforce la protection contre l'addiction au jeu. L'offre en ligne passe désormais par les loteries et casinos helvétiques.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!