Obsèques d'Elizabeth: la lourde tâche des porteurs du cercueil saluée

Publié

Obsèques d’Elizabeth IILa lourde tâche des porteurs du cercueil de la reine saluée

Les huit soldats n’ont pas failli à déplacer la monarque, lundi. Qui sont-ils?

par
Laurent Flückiger
1 / 13
Les huit soldats du 1er bataillon de la Queen’s Company Grenadiers Guards s’apprêtent à porter le cercueil qui repose au Westminster Hall, le 19 septembre.

Les huit soldats du 1er bataillon de la Queen’s Company Grenadiers Guards s’apprêtent à porter le cercueil qui repose au Westminster Hall, le 19 septembre.

Getty Images
Ils devaient l’amener jusqu’à l’affût de canon, avec une grande précision.

Ils devaient l’amener jusqu’à l’affût de canon, avec une grande précision.

Getty Images
Les huit porteurs entrant dans l’abbaye de Westminster le 19 septembre.

Les huit porteurs entrant dans l’abbaye de Westminster le 19 septembre.

Getty Images

Lors des obsèques d’Elizabeth II lundi, ils étaient huit à porter le cercueil, restant dignes malgré l’importance de la tâche et malgré son poids (soit entre 249 et 318 kilos). Ils n’ont pas failli, même s’il y avait un petit suspense pour les téléspectateurs à chaque fois qu’ils le remettaient sur leurs épaules ou le posaient. Ils avaient même des bottes spécialement conçues pour les empêcher de glisser sur le sol.

Qui étaient-ils? Huit soldats du 1er bataillon de la Queen’s Company Grenadiers Guards. Ce régiment est l’un des cinq régiments d’infanterie de la garde de la maison du souverain. L’uniforme de ses membres est reconnaissable au haut bonnet en poil d’ours. Sauf que là, ils l’avaient laissé au vestiaire.

Fletcher Cox, 19 ans

Lundi, les huit soldats ont porté le cercueil de la reine de Westminster Hall jusqu’à l’affût de canon, avec une grande précision, puis l’ont emmené à l’intérieur de l'abbaye de Westminster une fois la procession achevée. «La tâche la plus exigeante est survenue dans l’après-midi, lorsque le groupe de porteurs a dû monter le cercueil sur trois courtes volées de marches pour entrer dans la chapelle Saint-Georges à Windsor, aidé par une seule main ferme d’un neuvième soldat à l’arrière», décrit «The Guardian».

Si le Ministère de la défense a déclaré qu’il ne divulguait pas les noms des porteurs, l’un d’eux a rendu fière son ancienne instructrice des cadets de l’armée, qui a témoigné à la télévision: le jeune Fletcher Cox, 19 ans, de Jersey. Il était placé à l’arrière du groupe.

Ils méritent une médaille

D’ailleurs, l’effort de tous a été salué sur les réseaux sociaux. Certains déclarant sur Twitter qu’ils méritaient une médaille. Une députée du Parti unioniste démocrate, Carla Lockhart, a écrit: «Au milieu de l’apparat et de l’occasion, huit jeunes hommes ont accompli leur devoir en silence. Le poids du monde sur leurs épaules, l’éclat du monde sur eux, mais ils étaient irréprochables. Ils ont fait honneur à eux-mêmes, à leurs familles et à notre pays.»

Le présentateur Stephen Fry s’est amusé avec le rythme des porteurs et le fait qu’ils méritaient leur bière au pub.

La Queen’s Company conserve son nom jusqu’à l’inhumation de la monarque. Le roi Charles III ordonnera plus tard un changement de nom de l’unité.

Ton opinion