07.08.2013 à 18:07

Etats-UnisLa «maison de l'horreur» de Cleveland démolie

La «maison de l'horreur» où Ariel Castro, condamné la semaine dernière à perpétuité, avait séquestré et violé trois femmes pendant dix ans a été démolie mercredi.

1 / 42
Ariel Castro ne se serait pas suici mais serait mort accidentellement d'une «asphyxie érotique», révèle l'administration pénitentiaire. (10 octobre 2013)

Ariel Castro ne se serait pas suici mais serait mort accidentellement d'une «asphyxie érotique», révèle l'administration pénitentiaire. (10 octobre 2013)

AFP
Ariel Castro était surnommé le «tortionnaire de Cleveland».  Il été retrouvé pendu dans sa cellule mardi soir, selon le service pénitientiare de l'Ohio cité par la chaîne KTLA de Los Angeles. (Mercredi 4 septembre 2013)

Ariel Castro était surnommé le «tortionnaire de Cleveland». Il été retrouvé pendu dans sa cellule mardi soir, selon le service pénitientiare de l'Ohio cité par la chaîne KTLA de Los Angeles. (Mercredi 4 septembre 2013)

Reuters
La «maison de l'horreur» de Cleveland a été démolie mercredi à la pelleteuse. (7 août 2013)

La «maison de l'horreur» de Cleveland a été démolie mercredi à la pelleteuse. (7 août 2013)

Keystone

La «maison de l'horreur» de la ville américaine de Cleveland (Ohio, nord), où Ariel Castro a séquestré et violé trois femmes pendant 10 ans, a été démolie mercredi à la pelleteuse sous le regard de Michelle Knight, une des captives.

«Je me sens vraiment libérée quand je pense que tant de gens me voient comme un héros et un modèle, et j'aimerais que cela continue», a lancé Michelle Knight, 32 ans, à une petite foule réunie acclamant les coups lancés par l'engin contre la maison en bois.

La semaine dernière, Ariel Castro, son tortionnaire, a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une peine de prison de 1000 ans.

Séquestrées pendant dix ans

Michelle Knight, Amanda Berry, 27 ans, et Gina DeJesus, 23 ans, avaient été enlevées entre 2002 et 2004, alors qu'elles n'avaient respectivement que 20, 16 et 14 ans.

Durant leur séquestration, elles ont été battues et violées à de très nombreuses reprises. Amanda Berry a également eu une petite fille, Jocelyn, née en captivité et âgée de six ans au moment de leur libération. Des analyses ADN ont confirmé que Castro était bien son père.

Castro avait été arrêté début mai après qu'Amanda Berry fut parvenue à s'enfuir de la maison, aidée par un voisin.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!