Tennis: La marche était trop haute pour Stan Wawrinka
Publié

TennisLa marche était trop haute pour Stan Wawrinka

Le Vaudois s’est incliné en deux sets face au Serbe Novak Djokovic. Il a été trop inconstant sur sa première balle de service pour espérer battre le No 1 mondial.

par
Renaud Tschoumy
Stan Wawrinka a prouvé qu’il était sur le bon chemin. Mais cela n’a pas suffi pour inquiéter le No 1 mondial, Novak Djokovic.

Stan Wawrinka a prouvé qu’il était sur le bon chemin. Mais cela n’a pas suffi pour inquiéter le No 1 mondial, Novak Djokovic.

AFP

La marche était trop haute pour Stan Wawrinka. Le Vaudois s’est en effet incliné en deux sets face au Serbe Novak Djokovic, en 8e de finale du Masters 1000 de Rome. Le No 1 mondial s’est imposé 6-2 6-2, en 1 heure et 16 minutes.

Pour ce choc qui faisait saliver la planète tennis, eu égard à certains affrontements d’anthologie qui ont opposé les deux hommes, il aurait fallu que Wawrinka puisse s’appuyer sur un service de qualité. Mais ce fut loin d’être le cas. Stan n’a en effet été crédité que d’un modeste 42% sur sa première balle. Face au meilleur relanceur du monde, cela ne pardonne pas. La preuve: il n’a réussi que 36% des points sur deuxième balle.

Malgré tout, le Vaudois a montré qu’il était sur le bon chemin. On a ainsi retrouvé son revers à une main dévastateur en quelques occasions. Et il a surtout eu le mérite de s’accrocher jusqu’au bout, même si cela ne lui a pas suffi pour renverser celui qui restera No 1 mondial la semaine prochaine grâce à sa victoire. A dix jours du début du tournoi de Roland-Garros, deuxième levée du Grand Chelem de l’année, le Serbe a prouvé qu’il était là, et bien là.

«Je ne suis pas encore au niveau souhaité, avait dit Wawrinka avant le match. Et ce défi arrive peut-être un peu tôt pour moi. Mais j’ai besoin de ce genre de challenges pour retrouver ma forme.» Il l’a eu,  son challenge. Il l’a perdu, mais il a cependant prouvé qu’il était en train de retrouver son tennis. Place au prochain défi, la semaine prochaine à Genève, juste avant Roland-Garros.

Votre opinion