Asie du Sud-Est - La marine mobilisée pour contenir une marée noire dans le golfe de Thaïlande
Publié

Asie du Sud-EstLa marine mobilisée pour contenir une marée noire dans le golfe de Thaïlande

Entre 20’000 et 50’000 litres de pétrole se sont déversés dans la mer, suite à la fuite d’un oléoduc sous-marin. L’île de Koh Samet, prisée des touristes, pourrait être touchée par cette pollution.

La marine thaïlandaise et des scientifiques étaient mobilisés jeudi, pour essayer de contenir la marée noire après la fuite d’un pipeline à une vingtaine de kilomètres des côtes.

La marine thaïlandaise et des scientifiques étaient mobilisés jeudi, pour essayer de contenir la marée noire après la fuite d’un pipeline à une vingtaine de kilomètres des côtes.

AFP/ROYAL THAI NAVY

La marine thaïlandaise et des scientifiques étaient mobilisés jeudi pour contenir une marée noire, après la fuite d’un oléoduc sous-marin qui a déversé plusieurs dizaines de milliers de litres de pétrole dans le golfe de Thaïlande.

La fuite sur le pipeline appartenant à Star Petroleum Refining Public Company Limited a commencé mardi soir, au large de la province de Rayong (est), à une vingtaine de kilomètres des côtes. Entre 20 et 50 tonnes se sont déversées dans la mer (de 20’000 à un peu plus de 50’000 litres), a déclaré la société.

Pas d’impact sur la vie marine, d’après les autorités

Les faibles courants ont éloigné le pétrole des zones côtières et aucun impact n’a été signalé sur la vie marine ou l’élevage de fruits de mer, ont déclaré les autorités. Mais Koh Samet, une île touristique voisine, prisée par les habitants de Bangkok et les touristes étrangers, pourrait être touchée, a toutefois indiqué le département de contrôle de la pollution du royaume.

En 2013, une plage de la petite île avait été endommagée lorsqu’un peu plus de 50’000 litres de pétrole brut s’étaient déversés dans le golfe de Thaïlande, après la fuite d’un oléoduc de la société PTT Global Chemical.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires