Publié

ArchitectureLa meilleure maison de Suisse

Sise à Villarepos (FR), cette maison en pleine nature a été élue meilleure maison familiale du pays.

par
Anne Hemmer

Elle est la meilleure maison familiale de Suisse. Cette villa construite à Villarepos (FR) par l’atelier d’architectes fribourgeois Aeby Aumann Emery a décroché ce titre élogieux décerné pour la quatrième fois par le célèbre magazine d’architecture IdealesHEIM. A première vue, cette maison, ni grandiose ni certifiée Minergie, et de taille moyenne avec ses 137?m2 habitables, ne casse pas des briques. Mais, alors, qu’est-ce qui fait qu’elle a devancé les soixante autres projets venant de toute la Suisse?

Entourée par les blés «Son style épuré, son côté très pratique, mais surtout son adéquation avec la nature qui l’environne», répond Patrick Aumann, 41?ans, l’un des architectes et l’heureux habitant de cette villa. «Tout autour, pas de jardin aménagé, mais juste un champ, de blé ou de maïs suivant les années. C’est féerique.»

Elle dispose aussi d’une vue imprenable à presque 360?degrés, grâce notamment à d’immenses baies vitrées. «On a l’impression de vivre à l’extérieur, ou que la nature est à l’intérieur, tout se confond, explique l’occupant. Cette sensation est géniale.» Tout comme celle d’avoir reçu ce prix, qui fait la fierté des trois architectes. «C’est une reconnaissance de notre travail», ajoute Emile Aeby, 39?ans. «Ce projet a été possible parce que les clients, les beaux-parents de notre collègue Patrick, nous ont donné carte blanche, nous laissant donner libre cours à notre imagination.»

Réalisée avec un budget limité, la maison est aussi la moins chère de tous les projets proposés. Son prix n’est pas divulgué, mais, avec trois chambres, deux salles de bains, une cuisine habitable et un salon, son coût est comparable à celui d’une maison familiale standard. Ce prix intéressant a pu être atteint notamment grâce à la simplicité des matériaux et à l’absence d’artifices: du béton et du bois, des sols et des murs bruts, sans parquet, carrelage ni peinture. Tout est utile et pratique, et cela n’en est pas moins esthétique et chaleureux.

Les villas? Pas leur truc Avec un tel rapport qualité-prix, cette maison donne peut-être la tendance pour l’avenir. Et surtout de nouveaux clients potentiels pour les architectes, même si les villas individuelles «ne sont pas leur domaine de prédilection». Les Fribourgeois préfèrent investir aujourd’hui plus de temps dans des constructions destinées à la collectivité. Ils s’occupent actuellement du Collège de Gambach à Fribourg, pour lequel ils ont gagné le concours en 2005, avant même de créer leur bureau, aujourd’hui composé de neuf personnes au total. On risque donc bien de les retrouver dans de nombreux concours d’architecture. Et, qui sait, de les voir sortir gagnants.

Votre opinion