01.10.2020 à 13:18

ViolencesLa mère de Loana porte de graves accusations contre l’ex de sa fille

Violette affirme avoir été menacée physiquement par Fred Cauvin. Elle l’accuse aussi de fournir de la drogue à sa fille et de battre l’ancienne star de «Loft Story».

par
Cover Media & LeMatin.ch
Loana Petrucciani et sa mère Violette lors d’un événement à Paris, le 7 avril 2015.

Loana Petrucciani et sa mère Violette lors d’un événement à Paris, le 7 avril 2015.

WireImage

Ce sont des déclarations choc que Violette, la mère de Loana, a faites dans «Star Mag». D’après son témoignage, Fred Cauvin consommerait et fournirait de la drogue à l’ancienne star du Loft et serait violent elle. Elle assure également avoir aussi été visée.


«C’est Fred qui fournit de la drogue à ma fille. C’est un sacré revendeur! Il s’en met plein les poches. Il se drogue lui aussi et ça le rend violent! J’ai vu la violence de Fred. Il a démoli à coups de masse une voiture que Loana lui avait achetée. Il a cogné dans les murs du domicile de Loana à coups de poing. J’ai vu les trous dans les murs de mes yeux. Il a aussi voulu me frapper. Il m’a insultée», a déclaré la mère de Loana.

«Ils se détruisent»

Elle explique par ailleurs que sa fille «allait mieux» depuis qu’elle avait quitté Paris, mais que son retour dans la capitale a été catastrophique puisqu’elle a retrouvé Fred Cauvin. «Elle se sentait vraiment bien dans son corps et dans sa peau. Et puis elle a voulu remonter à Paris, et d’un seul coup… encore Fred. C’est explosif entre eux. Quand ils sont séparés tout va bien, et quand ils se retrouvent, ils se détruisent. Il la détruit sérieusement», ajoute Violette, qui accuse également l’ex de sa fille de se faire entretenir par l’ancienne lofteuse. «C’est Loana qui paye tout, Fred ne travaille plus. Il a une forte emprise sur ma fille. Loana souffre du syndrome de Stockholm», affirme-t-elle.

Violette confirme par ailleurs les accusations de violence portées par sa fille à l’encontre de Fred Cauvin, qui, de son côté, nie en être l’auteur, même s’il a admis lui avoir donné «une petite gifle une fois» et a porté plainte contre la star pour diffamation. Loana avait posté des photos de son corps tuméfié sur Instagram affirmant que son ex était l’auteur des coups. Violette explique avoir vu sa fille «au mois d’août, elle était pleine de bleus». Et d’ajouter: «C’est Fred qui l’a tapée. Elle a des bleus à des endroits. Ce n’est pas possible que ce soit elle qui les ait faits. On ne peut pas se les faire tout seul.»

Rapports «compliqués»

Aujourd’hui, Violette, qui admet avoir des rapports «compliqués» avec la star de la télé-réalité, ne souhaite qu’une chose: que Loana se fasse aider par un spécialiste et trouve enfin la stabilité qui lui manque tant. «Loana n’observe plus ses soins psychiatriques et son traitement depuis un an. Je souhaiterais qu’elle entre en clinique auprès de moi dans le Sud», implore-t-elle.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!