Malaisie: La mère de Nora critique l’inefficacité de la police

Publié

MalaisieLa mère de Nora critique l’inefficacité de la police

Au lendemain de son arrivée dans un complexe hôtelier en Malaisie avec sa famille, une jeune ado avait disparu. La jeune fille avait été retrouvée morte dans la jungle malaisienne, quelques jours après.

La jeune franco-irlandaise Nora Quoirin souffrait d’un handicap. 

La jeune franco-irlandaise Nora Quoirin souffrait d’un handicap.

AFP/archive

La mère de Nora Quoirin, jeune franco-irlandaise retrouvée morte dans la jungle de Malaisie, a estimé mercredi que la réaction de la police après la disparition avait été lente et peu efficace, au cours d’une audience de l’enquête portant sur les causes du décès.

L’adolescente avait disparu l’an dernier au lendemain de son arrivée, avec sa famille, à l’hôtel Dusun Resort, un complexe touristique situé à 70 km environ au sud de la capitale Kuala Lumpur, en lisière de la jungle. Le corps de l’adolescente atteinte d’un léger handicap mental avait été retrouvé au bout de dix jours de recherches.

Meabh Quoirin a déclaré avoir «immédiatement paniqué» après avoir réalisé la disparition de sa fille, s’exprimant par lien vidéo au cours d’une audience.

«Je suis devenue de plus en plus stressée. Ma première réaction était que Nora avait été enlevée» puisqu’elle n’avait pas l’habitude de se déplacer seule, a-t-elle expliqué.

Jungle fouillée

Le personnel de l’hôtel a commencé à chercher l’adolescente et appelé la police.

Mais un policier arrivé dans l’après-midi au resort «n’y a pas passé beaucoup de temps».

«Il avait un chien et cela nous a donné de l’espoir au début, mais ensuite nous étions absolument effondrés parce qu’il était évident que ce chien ne convenait pas (…) il était vraiment vieux et fatigué».

Une policière envoyée pour interroger la famille maîtrisait mal l’anglais et les autorités ont initialement refusé de poursuivre les recherches la nuit. Un petit groupe a finalement poursuivi les recherches pendant la nuit.

L’adolescente restant introuvable, la police malaisienne a mobilisé ensuite plusieurs centaines de personnes pour fouiller la jungle.

Mais la famille s’est vite inquiétée que la piste criminelle ne soit pas explorée sérieusement, soulignant que les autorités ont attendu plusieurs jours avant de relever des empreintes digitales autour de leur logement.

Hémorragie interne

Le corps de l’adolescente a été retrouvé près de l’hôtel au bout de dix jours de recherches.

L’autopsie avait conclu que la jeune fille était probablement morte des suites d’une hémorragie interne induite par la faim, après avoir passé plus d’une semaine dans la forêt tropicale.

Écartant tout acte criminel, la police malaisienne avait classé l’affaire mais la famille reste persuadée d’une piste criminelle et avait réclamé une enquête sur les causes du décès.

L’enquête judiciaire en cours s’est ouverte fin août devant un tribunal de la ville de Seremban et devrait se conclure en décembre.

(AFP/NXP)

Ton opinion