Actualisé 23.04.2013 à 16:14

La mère des suspects parle d'un «coup monté»

Attentat de Boston

«Les Américains aiment le spectacle»... La mère des deux auteurs présumés de l'attentat de Boston voit dans l'arrestation de ses fils une vaste mascarade.

1 / 107
Djokhar Tsarnaev, l'adolescent accusé du double attentat du marathon de Boston en avril dernier, a plaidé non coupable.

Djokhar Tsarnaev, l'adolescent accusé du double attentat du marathon de Boston en avril dernier, a plaidé non coupable.

Keystone
Maison de Warren et Judith Russell, où vit leur fille Katherine Tsarnaeva, la veuve de Tamerlan Tsarnaev. La jeune femme est sortie de son silence mardi et «choquée» va collaborer avec la police.

Maison de Warren et Judith Russell, où vit leur fille Katherine Tsarnaeva, la veuve de Tamerlan Tsarnaev. La jeune femme est sortie de son silence mardi et «choquée» va collaborer avec la police.

Reuters
Les autorités russes avaient averti les Américains que Tamerlan Tsarnaev (ici une photo de 2010) «s'était radicalisé».

Les autorités russes avaient averti les Américains que Tamerlan Tsarnaev (ici une photo de 2010) «s'était radicalisé».

Reuters

La mère des deux auteurs présumés des attentats de Boston a affirmé dans des interviews publiées mardi par des médias britanniques avoir été contactée par le FBI il y a quelques années. Elle a rejeté toute implication de ses fils, évoquant «un coup monté».

«C'est un grand show, un spectacle. Les Américains aiment le spectacle», a déclaré Zubeidat Tsarnaeva dans une interview au Daily Telegraph.

Elle a précisé que son fils aîné Tamerlan était apparu suspect pour la première fois en 2008 aux Etats-Unis et que les agents du FBI l'avaient rencontré «au moins cinq fois», la dernière fois il y a un an et demi.

«Lire de la propagande extrémiste ne fait pas de vous un terroriste», a-t-elle cependant ajouté. «Tamerlan a dit aux hommes du FBI ' je lis beaucoup de choses, je lis aussi Pouchkine et Dostoïevski'», a-t-elle ajouté précisant que c'était «un garçon érudit».

«Un garçon très bien»

«Ils (le FBI: NDLR) le surveillaient et je le sais parce que je leur ai parlé. Ils sont venus dans notre maison deux ou trois fois», a ajouté Mme Tsarnaeva, arborant un foulard noir, dans une interview à la chaîne de télévision Channel 4 News réalisée à Makhachkala, au Daguestan.

Selon elle, un agent lui a une fois affirmé au téléphone que Tamerlan était «un garçon très bien, très intelligent». Il lui aurait aussi demandé si elle pensait que le jeune homme «aurait pu être impliqué dans une organisation extrémiste».

«Nous avons prévu de partir en Amérique cette semaine. Nous voulons trouver un endroit à Boston ou à proximité pour enterrer Tamerlan selon les rites musulmans. Il doit bien exister un cimetière de ce type, il y a après tout tellement de musulmans aux Etats-Unis», a-t-elle confié.

Cadet passible de la peine de mort

Tamerlan Tsarnaev a été abattu par la police américaine lors d'une course poursuite plusieurs jours après l'attentat qui a fait trois morts et 264 blessés lundi dernier. Son frère cadet, Djhokhar, était toujours hospitalisé mardi à Boston après avoir été grièvement blessé lors de sa cavale. Il est passible de la peine de mort.

Les charges signifiées au jeune Américain de 19 ans par une cour fédérale comprennent l'utilisation d'«armes de destruction massive» ayant entraîné la mort, a indiqué le ministère de la Justice.

Une première audience a été fixée au 30 mai devant le tribunal fédéral de Boston. Le suspect a cependant accusé son frère Tamerlan d'avoir dirigé les attentats, car «il voulait empêcher l'Islam d'être attaqué»,

Selon CNN, une source gouvernementale anonyme a affirmé que «les interrogatoires préliminaires de Djokhar Tsarnaev avaient montré que les deux frères pouvaient être considérés comme des jihadistes qui se sont radicalisés par eux-mêmes» en dehors de toute organisation.

Rarement à la mosquée

La mosquée de leur ville de Cambridge, en banlieue de Boston, a par ailleurs annoncé que le jeune homme allait rarement à la mosquée et que son frère aîné n'y venait pas régulièrement.

Tamerlan avait «commencé à participer de manière irrégulière à la prière du vendredi depuis un peu plus d'un an, et assistait de temps en temps à la prière du matin», selon la mosquée. A deux reprises ces derniers mois, il s'était insurgé contre des prêches avec lesquels il n'était pas d'accord.

Traces en Autriche

Par ailleurs, le plus âgé des deux frères est passé à deux reprises en Autriche pour des entraînements de boxe, a annoncé mardi le ministère autrichien de l'Intérieur.

Il a passé une semaine en 2007 à Salzbourg (centre) et une semaine en 2009 à Innsbruck (ouest), a expliqué le ministère autrichien de l'Intérieur, confirmant un article de la Krone Zeitung.

Selon le journal, les deux frères Tsarnaev auraient également des proches dans le sud de l'Autriche, à Graz.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!