Biel/Bienne - La Migros taclée pour non-respect du bilinguisme
Publié

Biel/BienneLa Migros taclée pour non-respect du bilinguisme

Dans une publicité, le géant orange n’a pas respecté le bilinguisme biennois, en utilisant l’appellation alémanique de sa filiale.

par
Vincent Donzé
Ce qui choque: «Biel Neumarkt» mais pas «Bienne Marché-Neuf».

Ce qui choque: «Biel Neumarkt» mais pas «Bienne Marché-Neuf».

DR – Pascal Oberholzer, Défense des francophones de Bienne

Tout est parti comme souvent du profil Facebook «Défense des francophones de Bienne» alimenté par l’enseignant biennois Pascal Oberholzer. Dans son marketing pour la réouverture de sa filiale, à Bienne, Migros n’a utilisé que l’appellation «Biel Neumarkt». Sauf que tout doit être bilingue à Biel/Bienne!


Ils s’y sont mis à deux pour contacter la Société coopérative Migros Aar: le Forum du bilinguisme et le Conseil des affaires francophones de l’arrondissement de Biel/Bienne (CAF). Ils lui ont signifié «l’agacement de la population face au non-respect du bilinguisme biennois».

«Non respectueuse»

Motif: dans le cadre de l’annonce de la rénovation et de la réouverture d’une de ses succursales à Bienne, Migros a adressé des courriers et mis en place une campagne publicitaire jugée «non respectueuse du bilinguisme et de la population francophone».

Suite à «plusieurs prises de contact de personnes habitant Bienne», le Forum du bilinguisme et le CAF ont décidé de rappeler à la Société Migros Aar que les noms des rues et des lieux à Bienne sont officiellement bilingues. «Garantir des communications et des campagnes publicitaires dans les deux langues officielles montre la capacité d’une entreprise à comprendre l’identité du lieu dans lequel elle œuvre et de la clientèle qu’elle sert», lui ont-ils écrit.

Plus de 30 000 francophones

Le courrier expédié à Schönbühl (BE) insiste sur la nécessité de renforcer l’identité de la population locale. Le responsable de région de vente et le gérant de «Migros Bienne Marché-Neuf» ont été informés du fait que l’arrondissement de Biel/Bienne compte plus de 30 000 francophones.

«Plus de 40% de la population de la ville de Bienne est francophone», écrivent le CAF et le Conseil des affaires francophones, en rappelant que cette ville est reconnue par la Constitution bernoise comme une ville officiellement bilingue. En conséquence de quoi «la population francophone doit pouvoir avoir accès à des prestations et des services en français».

Migros des Stades


À Bienne, «Migros Biel Neumarkt» doit être noté en français «Migros du Marché-Neuf à Bienne» tout comme «Migros Biel Bielerhof» se traduit «Migros de la place Guisan à Bienne, «Migros Biel Bözingen» par «Migros de Boujean à Bienne», «Migros Biel Stadion» par «Migros des Stades de Bienne» ou «Migros de la Tissot Arena».

«Migros Aare» n’a pas encore donné sa version au matin.ch, mais à l’interne, les filiales ne semblent exister qu’en allemand, avec pour unique version «Biel – Neumarkt, Kanalgasse 36-38, 2502 Bienne».

Votre opinion