La mission Artemis connaît un raté

Actualisé

EspaceLa mission Artemis connaît un raté

Un petit satellite largué par la fusée SLS n’a pas pu allumer son moteur. Il reste un espoir pour que le travail qu’il devait effectuer puisse être accompli.

par
Michel Pralong
Le cubesat LunaH-Map n’a pas réussi à allumer son système de propulsion qui devait lui faire survoler la Lune.

Le cubesat LunaH-Map n’a pas réussi à allumer son système de propulsion qui devait lui faire survoler la Lune.

NASA

La fusée SLS qui a décollé le 16 novembre dernier ne transportait pas que le vaisseau Orion, qui accueillera l’équipage lors des prochaines missions. Elle a également largué 10 cubesats, de petits satellites ayant chacun une mission différente.

Largué un peu plus de 5 heures après le décollage, le cubesat LunaH-Map, conçu pour cartographier la distribution et l’abondance de l’hydrogène près du pôle Sud de la lune, devait allumer son moteur le 17 novembre. Mais malgré de nombreuses tentatives de mise en marche de son système de propulsion, celui-ci n’a pas fonctionné, a indiqué la NASA mardi 22 novembre.

Chauffer une soupape

Ce qui l’a empêché de faire son survol lunaire prévu le 21 novembre. Les techniciens de la NASA pensent qu’il s’agit d’une soupape du système de propulsion qui est bloquée, peut-être gelée. Le vaisseau a donc reçu pour instruction de la chauffer pour la débloquer.

Si la propulsion peut être rétablie dans les prochains mois, ce cubesat pourrait remplir sa mission, ou au moins une partie. «Sur la trajectoire actuelle du vaisseau spatial, des trajectoires alternatives sont disponibles pour atteindre l’orbite lunaire, y compris des orbites qui pourraient permettre des mesures à basse altitude de la surface lunaire, écrit la NASA. S’il faut encore plus de temps pour chauffer la soupape et allumer le système de propulsion, des solutions de trajectoire hors du système Terre-Lune peuvent exister pour voler à proximité de certains astéroïdes et caractériser leur teneur en hydrogène».

La NASA a également rencontré d’autres problèmes, un minuscule atterrisseur n’a pas pu être largué sur la Lune, tandis qu’une sonde et des cubes scientifiques sont restés silencieux, indique Space.com. Du côté de la mission principale et du vaisseau Orion, tout semble en revanche bien se passer. Et la NASA a publié la première photo de la mascotte Snoopy dans l’espace à bord de la capsule, elle qui est l’indicateur du zéro G. Tout va bien, elle flotte.

La mascotte Snoopy, en couleur, flotte dans la capsule Orion.

La mascotte Snoopy, en couleur, flotte dans la capsule Orion.

NASA

Ton opinion

8 commentaires