Afrique du Sud - La montagne emblématique du Cap touchée par un incendie
Publié

Afrique du SudLa montagne emblématique du Cap touchée par un incendie

Un incendie parcourt depuis dimanche matin Table Moutain, au-dessus du Cap, et n’est toujours pas maîtrisé par les pompiers à l’heure actuelle.

Des renforts ont été déployés et trois hélicoptères participaient aux efforts, lâchant des paquets d’eau sur les flammes.

Des renforts ont été déployés et trois hélicoptères participaient aux efforts, lâchant des paquets d’eau sur les flammes.

AFP

Un incendie s’est déclenché dimanche sur Table Mountain, le sommet emblématique qui surplombe la ville du Cap, à la pointe de l’Afrique du Sud, et n’était pas maîtrisé dans la soirée, selon la ville.

Les flammes ont détruit une partie du restaurant voisin d’un monument à la gloire du colon britannique Cecil Rhodes, qui offre une vue exceptionnelle sur le port, des maisons et plusieurs bâtiments de la prestigieuse Cape Town University en contrebas, notamment la bibliothèque, a précisé la ville dans un communiqué. Un pompier a été hospitalisé pour des brûlures, a précisé la ville, tandis que ses collègues continuaient à lutter contre l’incendie dans la soirée.

Des centaines d’étudiants avaient quitté à pied leurs résidences, marchant le long de la route principale pour échapper aux fumées et trouver refuge, selon des journalistes de l’AFP sur place. Ils ont tous été évacués dans la soirée, a précisé la ville, alors que «de forts vents» ont étendu l’incendie.

Hélicoptères déployés

Le Parc national de Table Mountain, qui s’étend sur une bonne partie des zones non construites de la ville, avait demandé dans la matinée, notamment sur les réseaux sociaux, aux randonneurs d’évacuer immédiatement la zone et aux automobilistes de venir chercher leurs véhicules garés à proximité.

Les pompiers avaient reçu une première alerte peu avant 09H00 locales. Des renforts ont été déployés et trois hélicoptères participaient aux efforts, lâchant des paquets d’eau sur les flammes. Dans la bibliothèque de l’université, «des trésors littéraires ont tragiquement disparu» mais «certaines des œuvres les plus précieuses ont pu être sauvées grâce à l’activation de portes roulantes», a précisé la ville.

(AFP)

Votre opinion