Publié

Chien méchantLa muselière n'est pas le seul remède

Alors que la loi sur les chiens risque d’être durcie dans le canton de Vaud, un député plaide pour l’applique dentaire. «Le Matin» en a testé l’efficacité. Mordu par un berger belge muni d’une applique dentaire, notre journaliste ne ressent qu’un léger pincement. L’attaque laisse de petites rougeurs sur la peau.

par
Sébastien Jost

Rendre les crocs d’un chien inoffensifs. A l’heure où la cohabitation entre les humains et les toutous se révèle parfois tendue, l’idée a de quoi séduire. Et grâce à l’applique dentaire, une protection en polymère qui recouvre les crocs de l’animal, elle est devenue réalité. Dans le canton de Vaud, une motion va prochainement être déposée par le député Jérôme Christen. «Je vais demander à ce que l’applique dentaire puisse se substituer à la muselière, explique l’élu du parti Vaud Libre. Comme c’est déjà le cas en Valais.»

La proposition a de quoi réconforter, un peu, les maîtres qui vivent dans l’angoisse. Car, dans le canton, la loi sur les chiens est en train d’être révisée. Et les propriétaires craignent un durcissement. Il serait par exemple question du port obligatoire de la muselière pour tous les chiens dans certaines manifestations, ou de l’établissement d’une liste de races interdites. Du côté des autorités, on confirme qu’une révision est en cours mais pas un mot ne filtre sur les modifications éventuelles.

Votre opinion