Police: La mythique Helvetica a eu recours à la chirurgie esthétique

Actualisé

PoliceLa mythique Helvetica a eu recours à la chirurgie esthétique

Dessinée dans les années 50 par le Suisse Max Miedinger, la police de caractères la plus célèbre du monde a été modernisée.

par
Renaud Michiels
1 / 25
Les marques les plus célèbres de la planète ont (ou avaient) créé leur logo en se servant de la police de caractères Helvetica comme base. Exemples? Evian.

Les marques les plus célèbres de la planète ont (ou avaient) créé leur logo en se servant de la police de caractères Helvetica comme base. Exemples? Evian.

WhatsApp.

WhatsApp.

Microsoft.

Microsoft.

Ce n'était pas arrivé depuis trente-cinq ans. Mais cette fois c'est fait: l'Helvetica a été redessinée. Ou retouchée, plutôt. Créée en 1957 par le Zurichois Max Miedinger, cette police de caractères est probablement la plus célèbre de la planète. Elle est présente partout autour de nous, dans la signalétique, dans foule de documents ou dans une ahurissante série de logos de grandes marques, de Nestlé à WhatsApp en passant par Evian, Toyota ou Scotch. (Voire galerie ci-dessous.)

Max Miedinger avait dessiné l'Helvetica avec l'ambition d'en faire la police la plus lisible, harmonieuse et épurée possible. Mission réussie, si on en croit son destin exceptionnel. Mais l'Helvetica est désormais la propriété de la société américaine Monotype. Qui a estimé qu'il fallait l'adapter à notre monde numérique. Notamment en la rendant plus lisible encore sur des écrans de taille modeste, par exemple sur les smartphones ou smartwatches.

40 000 nouveaux caractères

C'est ainsi qu'est né Helvetica Now, après plus de quatre ans de travail. Soit quelque 40 000 nouveaux caractères, des minuscules, majuscules, chiffres, symboles, signes de ponctuation, en forme classique, en italique, en gras, etc. Des espaces ont été retouchés. Comme certaines courbes, des empattements, des détails. La refonte n'est pas une révolution: elle ne sautera probablement qu'aux yeux de certains graphistes et typographes. Mais quelques caractères choisis fournis par Monotype montrent que la refonte n'est pas anecdotique.

Même si elle reste culte, l'Helvetica avait subi la rude concurrence de l'Arial. Puis avait été supplantée par d'autres polices plus adaptées au numérique, par exemple le Calibri ou le Verdana. Cette refonte va-t-elle inverser la tendance?

Dans le communiqué officiel publié il y a deux semaines dévoilant l'Helvetica Now, Monotype se montre convaincu de lui avoir conféré «un caractère étonnamment contemporain». Ou cite les termes fleuris d'un des partenaires de la marque, Abbott Miller, qui compare la refonte a des opérations de chirurgie esthétique: «Helvetica Now, c'est l'abdominoplastie, le lifting facial et les injections aux lèvres que nous attendions, mais avions trop peur de demander»… S'il le dit.

Ton opinion