La NASA a enregistré une forte éruption solaire
Publié

AstronomieLa NASA a enregistré une forte éruption solaire

Notre astre a connu un pic d’activité le 3 mai, le deuxième en une semaine et la troisième éruption la plus intense de l’année.

par
Michel Pralong
L’éruption, que l’on voit se produire en bas à gauche est survenue le 3 mai à 15 h 25, heure suisse.

L’éruption, que l’on voit se produire en bas à gauche est survenue le 3 mai à 15 h 25, heure suisse.

NASA

Le Solar Dynamics Observatory de la NASA, qui scrute sans cesse notre étoile, a enregistré le 3 mai dernier une puissante éruption solaire. Celle-ci s’est produite à 13 h 25 GMT (15 h 25 en Suisse) et elle avait une intensité de X1.1. Les éruptions solaires sont classées A, B, C, M et X, chaque niveau équivalent à une intensité dix fois supérieure au précédent. Les chiffres correspondent à la force de l’éruption.

Selon LiveScience, c’est la deuxième fois en une semaine que le soleil connaît une éruption d’une telle intensité. Et celle du 3 mai est la troisième plus puissante de l’année, après une classée X2.2 le 19 avril et une X1.3 le 30 mars.

Pas de risque pour l’homme

Les éruptions solaires sont de grandes éruptions de rayonnement électromagnétique qui durent de quelques minutes à quelques heures, explique la NASA. Cette explosion soudaine se déplace à la vitesse de la lumière, donc tout effet sur le côté éclairé par le soleil de l’atmosphère extérieure exposée de la Terre se produit en même temps que l’événement est observé et ces rayons X et ultraviolets entraînent une ionisation dans les couches inférieures de l’ionosphère du côté ensoleillé de la Terre. Cela ne peut pas affecter physiquement l’être humain, mais cela peut perturber nos communications et les signaux GPS.

L’activité solaire, qui fluctue selon un cycle de 11 ans, est particulièrement forte ces temps, avec des taches solaires presque deux fois plus nombreuses que prévu. Cela devrait continuer à augmenter jusqu’à un pic attendu en 2025, avec notamment pour conséquences des aurores boréales visibles plus au sud que d’habitude.

Votre opinion

7 commentaires