19.11.2020 à 18:04

FootballLa Norvège et le mercredi de toutes les désillusions

Dans un cas similaire à celui de la Suisse, les Norvégiens ont perdu par forfait leur duel contre la Roumanie. Avant d'être rejoints à la dernière minute par l'Autriche.

par
Sport-Center
La Norvège dans le camp des déçus.

La Norvège dans le camp des déçus.

Keystone

Dans un monde normal, l'équipe nationale de Norvège aurait très probablement fêté son ascension au sein de la Ligue A de la Ligue des Nations mercredi soir. Au lendemain de ce qui aurait tout à fait pu constituer la date de la relégation de la Suisse en Ligue B. Sauf que le destin des deux équipes est plus lié qu'il n'y paraît. Et puisque les Norvégiens ont été retenus de manière franchement vilaine en Ligue B, les plus optimistes verront un signe d'espoir concernant l'avenir de la Nati.

Dans les faits, la Norvège a été fessée 3-0 par la Roumanie. Pas sur le terrain dimanche, mais en coulisses mercredi. La rencontre n'ayant pas pu se disputer puisque les visiteurs étaient retenus chez eux par le Covid, l'UEFA a dû prendre les choses en main et décider du sort de la partie. Verdict: forfait norvégien.

Une décision en fin de semaine pour la Suisse?

Est-ce à dire que l'Ukraine subira le même sort pour n'avoir pas été en mesure de présenter une équipe mardi à Lucerne? La situation est un peu différente. Les Ukrainiens ont répété à l'envi et malgré les circonstances (sans doute plus par bluff qu'autre chose) leur souhait de disputer ce match et la décision de leur mise en quarantaine a été prise par le médecin cantonal lucernois, non pas par leurs autorités. Reste que, concrètement, l'UEFA a tranché une première fois en défaveur de l'équipe touchée par le virus. Si elle en fait de même pour Suisse-Ukraine, la troupe de Vladimir Petkovic continuera d'évoluer en Ligue A.

Le cas norvégien donne aussi un premier indice quant au délai de décision de l'UEFA. Les Roumains ayant appris leur victoire sur tapis vert mercredi après-midi, un peu moins de trois jours après la date officielle de leur match annulé, il ne serait pas étonnant que le futur de l'équipe de Suisse soit clair comme de l'eau de roche avant la fin de la semaine. À moins que des suites juridiques ne soient données à cette affaire...

L’équipe B a entretenu la flamme

Quoi qu'il en soit, le malheur norvégien ne s'est pas arrêté à cette sombre décision. Le pensionnaire du groupe A de la Ligue B a été autorisé à se déplacer en Autriche mercredi... avec une équipe B. Erling Haaland, Martin Odegaard et consort se trouvaient eux en quarantaine, à la suite d'un cas positif détecté dans leurs rangs.

Reste que l'intérêt du match était total, puisque la donne se voulait on ne peut plus clair pour les Norvégiens. Un succès 2-1, 3-2, 4-3, etc... ou par au moins deux buts et ils rejoignaient la Ligue A. Un défi ardu en envoyant la réserve au charbon? Peut-être, mais imaginez le vent d'espoir et d'euphorie né lorsque Ghayas Zahid, le milieu de terrain de l'Apoel Nicosie, a ouvert le score à l'heure de jeu? Et puis tout s'est arrêté. Adrian Grbic a égalisé à la 90e, propulsant l'Autriche à l'échelon supérieur. Et achevant le mercredi de toutes les désillusions pour la Norvège.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
13 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Sneb

19.11.2020 à 19:23

"la décision de leur mise en quarantaine a été prise par le médecin cantonal lucernois, non pas par leurs autorités." Et alors? Le medecin cantonale lucernois ne fait pas partie de l'equipe de Suisse. La regle est de savoir si une equipe est responsable de la situation. Dans ce cas l'Ukraine qui se presente avec un (plusieurs meme) cas positif dans ses rangs est responsable de sa mise en quarantaine. Sans quoi a l'avenir une equipe qui a besoin de gagner a l'exterieur n'a qu'a se pointer avec des cas covid dans l'effectif et demander a se faire tester dans le pays hote. Au mieux elle debarque avec 7-8 cas covid pour etre sure d'etre interdite de jouer par les autorites locales.

GradInNord

19.11.2020 à 18:21

Rien compris

Sigismond Lajoie

19.11.2020 à 18:07

Passionnant, tout simplement passionnant... Tous ces articles dans le Matin qui nous font vibrer au quotidien, c'est quand même fantastique... Pourquoi lire Hugo, Tolstoï, Goethe, Platon quand on a accès à une telle manne littéraire ??