Transport ferroviaire: La nouvelle gare souterraine inaugurée à Zurich

Publié

Transport ferroviaireLa nouvelle gare souterraine inaugurée à Zurich

Doris Leuthard a inauguré jeudi le tronçon situé entre la gare centrale et celle d'Oerlikon.

1 / 24
La conseillère fédérale Doris Leuthard s'est déplacée pour inaugurer l'extension de la gare. (12 juin 2014)

La conseillère fédérale Doris Leuthard s'est déplacée pour inaugurer l'extension de la gare. (12 juin 2014)

Olivia Raths
La gare de Löwenstrasse se distingue avec son plafond doré. (12 juin 2014)

La gare de Löwenstrasse se distingue avec son plafond doré. (12 juin 2014)

Doris Fanconi
Applaus nach dem Durchschneiden des Bandes: Doris Leuthard, Andreas Meyer und die Zürcher Stadtpräsidentin Corine Mauch (v.l.) (12. Juni 2014)

Applaus nach dem Durchschneiden des Bandes: Doris Leuthard, Andreas Meyer und die Zürcher Stadtpräsidentin Corine Mauch (v.l.) (12. Juni 2014)

Doris Fanconi

Zurich dispose désormais de sa ligne ferroviaire diamétrale et de sa nouvelle gare souterraine traversante.

Doris Leuthard a inauguré jeudi la ligne diamétrale située entre la gare centrale et celle d'Oerlikon. Rapprochant l'aéroport du centre-ville, il profitera au RER dès dimanche et au trafic des grandes lignes dès la fin 2015.

Flanquée du patron des CFF Andreas Meyer et des autorités zurichoises, Doris Leuthard a parcouru en matinée le nouveau tronçon en train avec 350 invités et journalistes. Parti en surface de la gare centrale, le convoi s'est déplacé jusqu'à Wallisellen (ZH) pour y faire demi-tour afin d'emprunter le nouveau tunnel du Weinberg à partir Oerlikon et terminer sa course dans la gare flambant neuve.

Chef d'oeuvre de complexité

La conseillère fédérale y a coupé le ruban rouge peu avant 11h00. «Le plafond doré de cette gare s'accorde bien avec Zurich», a déclaré Doris Leuthard avec humour. La ministre des transports a qualifié la nouvelle infrastructure de «chef-d'oeuvre» d'ingénierie en raison de la complexité de sa structure.

Face aux invités, le patron des CFF Andreas Meyer l'a même décrite comme le «chantier le plus complexe que la Suisse ait jamais connu». Le tunnel de 5 km passe sous la Limmat et sous un autre tunnel du RER, qu'il croise à proximité de la rivière. Les quais de la gare souterraine sont situés 16 mètres sous les voies en surface, alors même qu'une autre rivière, la Sihl, s'écoule entre les deux niveaux.

Andreas Meyer a rendu hommage à la «performance gigantesque» des ouvriers et des ingénieurs durant sept ans de travaux. La diamétrale permettra bientôt de rapprocher la Suisse occidentale de la Suisse orientale et de l'aéroport de Zurich. En l'empruntant, les trains des grandes lignes pourront s'arrêter moins longtemps à Zurich et rallier plus rapidement l'aéroport.

Pour ce faire, la seconde partie de la ligne diamétrale, composée de deux longs viaducs enjambant, à l'ouest de la ville, les autres voies d'accès à la gare centrale, sera inaugurée fin 2015. Les deux ponts devront être renforcés suite à des points faibles constatés en cours de chantier, sans entraîner toutefois de retards.

Bon pour Zurich, bon pour la Suisse

L'ensemble de l'ouvrage aura coûté plus de deux milliards de francs. La Confédération en finance deux tiers et le canton de Zurich le reste.

Doris Leuthard a loué l'alliance entre la Berne fédérale, le canton de Zurich et les CFF. Et d'ajouter que «ce qui est bon pour Zurich est bon pour le pays entier».

Ses deux prédécesseurs, Adolf Ogi et Moritz Leuenberger étaient également présents jeudi. Si le premier a qualifié cette inauguration d'«événement national» et de «nouveau pas important pour les transports publics en Suisse», le second a aussi rappelé que le projet d'abord contesté n'a abouti qu'après un long combat politique.

«Le nom 'ligne diamétrale' n'est pas beau mais il a permis de ne pas mentionner celui de Zurich. Un détail important pour désamorcer les réflexes anti-zurichois», s'est amusé l'ancien conseiller fédéral et habitant de la ville.

Epicentre du réseau suisse

Ses propos n'ont pas empêché le ministre zurichois des transports Ernst Stocker de rappeler que la gare de Zurich constitue l'«épicentre du réseau ferroviaire suisse». Elle devrait accueillir un demi-million de voyageurs dans six ans. Aujourd'hui, elle compte plus du double du nombre de passagers de la gare de Berne, qui figure en deuxième position.

Zurich est une ville de transports publics, a en outre déclaré sa maire Corine Mauch, heureuse que leurs infrastructures constituent «un avantage pour toute la région en tant que lieu d'implantation».

Trois lignes RER concernées

Trois lignes RER emprunteront dès dimanche la diamétrale en direction du nord. Les convois de deux d'entre elles n'auront plus à faire demi-tour dans la gare en cul-de-sac en provenance de la rive gauche du lac afin de poursuivre leur chemin vers le nord. Ils s'arrêteront dans la nouvelle gare souterraine avant de traverser le nouveau tunnel pour rallier Zurich-Oerlikon.

Une première gare souterraine réservée au RER avait été inaugurée fin 1989 à l'autre extrémité de la gare centrale, lors du lancement du réseau S-Bahn. Elle accueille l'essentiel des lignes RER s'arrêtant en gare centrale.

(ats)

Ton opinion