Publié

Cinéma«La nudité n'est pas gênante si on la décide»

En revenant sur ses débuts d'actrice dans une interview, Jessica Chastain a expliqué son point de vue sur le fait d'être nue dans un film.

par
C.P.

Dans une interview pour le magazine Vulture, la flamboyante Jessica Chastain est revenue sur le rôle qui l'a fait connaître, celui de Salomé, tout d'abord dans la pièce de théâtre éponyme en 2006, puis dans le film du même nom d'Al Pacino en 2013.

Pour incarner Salomé, dans une adaptation de l'oeuvre d'Oscar Wilde, l'actrice a joué au théâtre de nombreuses fois, puis tourné une scène de danse où elle était à moitié nue. Elle a expliqué au magazine: «Depuis le début de ce projet, on ne m'a jamais dit que c'était quelque chose que je devais faire à tout prix». Un choix qu'elle a donc fait elle-même suite à des recherches sur l'œuvre: «En recherchant et en lisant d'autres versions de la pièce, j'ai compris ce que signifiait de danser nue dans ce cas. Je me suis dit que ce qui faisait si peur à la société, c'était la liberté sexuelle féminine et je me suis rendue compte que la nudité était importante pour incarner ce personnage.»

Plus loin, elle exprime toutefois l'importance du choix de l'actrice ou de l'acteur de tourner ou non, des scènes de nudité. «Je n'ai aucun problème avec la nudité, surtout dans le cinéma européen que j'adore, mais dans le cinéma américain, l'idée de la nudité m'a toujours dérangée...» Elle développe: «Moi, je suis mal à l'aise avec la nudité quand on a l'impression que ce n'est pas la décision de la personne d'être nue. Quand c'est quelque chose qui lui a été imposé. Si les gens décident eux-même, c'est vraiment excitant et beau, tant la nudité masculine que la nudité féminine».

Jessica Chastain qui a aujourd'hui 41 ans, admet toutefois que lors des représentations au théâtre, elle était souvent terrifiée - à cause de la danse, et non de la semi-nudité - avant cette fameuse scène durant laquelle elle s'est parfois produite devant jusqu'à 1400 personne! «Je venais de commencer à travailler et bien que j'aie pris des cours de danse plus jeune, là, il s'agissait de danse orientale avec beaucoup de mouvements de bassin. La musique changeait tous les soirs, et je dansais en fonction de ce que faisaient les musiciens. J'avais un début et une fin mais j'improvisais entre les deux».

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!