Tennis - Surprise! La No 1 mondial Ashleigh Barty éliminée à l’US Open
Publié

TennisSurprise! La No 1 mondial Ashleigh Barty éliminée à l’US Open

L’Australienne Ashleigh Barty s’est inclinée dès le 3e tour de l’US Open, samedi à New York, face à l’Américaine Shelby Rodgers 6-2, 1-6, 7-6 (7/5).

Ashleigh Barty quitte l’US Open dès le troisième tour.

Ashleigh Barty quitte l’US Open dès le troisième tour.

Getty Images via AFP

La No 1 mondiale Ashleigh Barty, qui était favorite pour remporter l’US Open, a été éliminée dès le 3e tour, battue à la surprise générale 6-2, 1-6, 7-6 (7/5) par l’Américaine Shelby Rodgers (43e), samedi à New York.

L’Australienne, lauréate à Wimbledon en juillet, manque ainsi l’occasion d’enchaîner une deuxième victoire majeure consécutive, alors qu’un boulevard semblait s’être ouvert à elle la veille avec l’élimination de la tenante du titre Naomi Osaka (3e), par la jeune Canadienne de 18 ans Leylah Fernandez.

Cette deuxième sensation en 24 heures dans le haut du tableau féminin, où figure Belinda Bencic, a pour conséquence de le rendre plus ouvert que jamais, Et Rodgers aura ainsi l’opportunité d’en atteindre déjà les quarts, lundi, si elle bat la Britannique Emma Raducanu (150e) issue des qualifications.

Des regrets pour Barty

«Je ne suis pas sûre de pouvoir expliquer comment j’ai fait. J’ai juste essayé de me battre sur chaque point. Je ne voulais pas partir comme ça. Je me disais juste de rester dans ce match, que ça ne pouvait pas être pire que les fois précédentes», a commenté l’héroïne du soir, jusque-là battue à chaque fois en cinq confrontations par Barty.

«Je suis tellement excitée d’être qualifiée pour le prochain tour! Personne ne me bat 17 fois d’affilée!» s’est-elle exclamée hilare, en citant la fameuse phrase prononcée en 1979 par l’Américain Vitas Gerulaitis, qui venait d’enfin vaincre son compatriote Jimmy Connors, en demi-finale des Masters, après 16 défaites consécutives.

Ashleigh Barty n’a pas ruminé trop longtemps sa défaite surprise. «Je n’avais tout simplement plus assez de forces physiques ou mentales dans le réservoir», a expliqué l’Australienne en conférence de presse après sa défaite. «Mais ce n’est pas grave. Je vais dormir tranquille ce soir en sachant que j’ai donné tout ce que je pouvais. Ce n’était tout simplement pas assez».

«Des montagnes russes»

Elle pouvait néanmoins avoir des regrets, elle qui a mené 5-2 dans la troisième manche avec deux breaks en poche, avant de s’effondrer lentement mais sûrement, sa réaction dans le jeu décisif ayant été vaine. «Il y a beaucoup de choses décevantes, mais aussi beaucoup de choses positives à retirer de ce revers», a-t-elle déclaré. «Ce n’est pas un match sur lequel je vais m’attarder trop longtemps dans le sens où il y a tellement de ‘‘et si’’. Quelques millimètres auraient aussi pu changer les choses. Il faut accepter la façon dont le biscuit s’émiette parfois et passer rapidement à autre chose».

Évidemment déçue de n’avoir pu ajouter l’US Open à son palmarès après Wimbledon en juillet, l’Australienne de 25 ans, qui n’a jamais passé les 8e à Flushing Meadows, veut oublier cette contre-performance et vite préparer la suite. «On se remet à zéro maintenant. On ressort le tableau noir et on travaille sur ce qu’il reste à accomplir à la fin de la saison», a résumé celle qui a également remporté cette année les tournois de Miami, Melbourne, Stuttgart et Cincinnati, sans avoir pris le temps de revenir dans son pays depuis février.

«Les six derniers mois ont été des montagnes russes», a-t-elle avoué. «Je suis fière de moi et de mon équipe pour tous les efforts que nous avons consentis. Je ne pense pas que nous aurions pu demander beaucoup plus de nous honnêtement. Je ne changerais rien».

(AFP)

Votre opinion