18.12.2014 à 18:22

La NZZ conserve sa ligne éditoriale libérale

Médias

La Neue Zürcher Zeitung ne quittera pas sa ligne éditoriale libérale pour devenir nationale-conservatrice. Le conseil d'administration l'a affirmé dans le cadre de la recherche tumultueuse d'un nouveau rédacteur en chef.

La Neue Zürcher Zeitung ne quittera pas sa ligne éditoriale libérale pour devenir nationale-conservatrice. (Photo d'illustration)

La Neue Zürcher Zeitung ne quittera pas sa ligne éditoriale libérale pour devenir nationale-conservatrice. (Photo d'illustration)

Keystone

L'évocation du nom de Markus Somm, rédacteur en chef de la Basler Zeitung, proche de Christoph Blocher, en tant que successeur possible de Markus Spillmann avait semé le trouble en fin de semaine dernière. Malgré le renoncement de Markus Somm lundi, la rédaction a protesté ce jeudi 18 décembre face à l'éventualité d'une réorientation plus à droite de la NZZ, que lui semblait révéler l'intérêt porté pour M. Somm.

Markus Somm a été un candidat parmi d'autres, a déclaré le président du conseil d'administration Etienne Jornod dans une prise de position. Sa proximité par rapport au maître à penser de l'UDC Christoph Blocher a «préoccupé» le conseil d'administration.

La candidature Somm a toutefois recueilli plusieurs échos favorables, mais «il y avait plusieurs choses qui ne correspondaient pas sur le fond et dans les attentes», estime Etienne Jornod. Le conseil d'administration va désormais évaluer plusieurs candidatures internes et externes. La rédaction de la NZZ aura suffisamment de temps pour faire ses propositions.

Le groupe NZZ est à la recherche d'une personnalité aux compétences rédactionnelles importantes. Il souhaite aussi désigner un rédacteur en chef assumant un leadership libéral et bourgeois au sein du journal et vers l'extérieur, précise M. Jornod. Selon lui, il n'a jamais été question d'orienter la ligne de la NZZ davantage sur une voie nationale-conservatrice.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!