Publié

Égalité homme-femmeLa part de femmes CEO progresse peu

Selon une étude, la part des femmes françaises à la tête d'entreprises n'a progressé que de 1,2 point en dix ans.

Illustration: Virginia Rometty, cheffe d'entreprise américaine, PDG du groupe IBM depuis 2012 (archives).

Illustration: Virginia Rometty, cheffe d'entreprise américaine, PDG du groupe IBM depuis 2012 (archives).

Keystone

Les femmes dirigeantes d'entreprises restent rares en France, leur part n'ayant progressé que de 1,2 point en dix ans, souligne jeudi une étude du cabinet d'audit et conseil KPMG.

Alors que les femmes représentent 48% de la population active française, elles sont seulement 14% à occuper des postes de direction (+1,2 point entre 2003 et 2013).

Plus la structure est importante, moins il y a de femmes dirigeantes, ces dernières étant davantage présentes dans les entreprises de 10 à 20 salariés.

Femme d'avantage représentée dans certains secteurs

Les secteurs de services aux particuliers, des services sociaux et du commerce sont des secteurs à forte représentation féminine, mais d'autres traditionnellement masculins (énergie, industries agro-alimentaires, immobilier) voient leur part de femmes dirigeantes progresser.

Les femmes, comme les hommes, accèdent d'abord aux fonctions de dirigeantes en créant ou en rachetant une entreprise (44% pour les premières, 43% pour les seconds), devant la promotion interne (27% pour les deux). Mais elles le deviennent plus souvent par transmission familiale (22%, contre 16% pour les hommes).

Manque de confiance

Interrogés sur les obstacles rencontrés, les hommes comme les femmes citent d'abord la difficulté à concilier vie professionnelle et vie personnelle. Mais les femmes soulignent davantage que les hommes leur manque de confiance en elles (20% contre 13%).

Une dirigeante sur dix considère que le fait d'être une femme a constitué un obstacle pour sa prise de fonction.

Etude réalisée par comparatif de données sur dix ans et enquête d'opinion par l'Institut CSA auprès de 600 dirigeants (400 femmes et 200 hommes).

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!