Pakistan - La pause-yoghourt vaut à un conducteur de train d’être suspendu
Publié

PakistanLa pause-yoghourt vaut à un conducteur de train d’être suspendu

Les passagers d’un train pakistanais, qui se rendait à Karachi, ont été surpris quand le convoi a fait une petite halte. Le mécanicien avait des envies de yoghourt. Il a été sanctionné.

Au Pakistan, le conducteur d’un train, qui reliait les deux grandes villes de Lahore et Karachi, a été suspendu pour avoir effectué un arrêt inopiné sur la voie ferrée, afin d’acheter du yoghourt. Une vidéo a été diffusée sur les réseaux sociaux, montrant l’assistant du conducteur qui récupère l’encas dans un étal de rue avant de remonter – tranquillement – à bord du train de voyageurs.

«Quand vous arrêtez un train au milieu de la voie, cela devient un problème de sécurité.»

Syed Ijaz-ul-Hassan Shah, porte-parole du Ministère du transport ferroviaire

L’incident, survenu lundi, a fait resurgir les questions sur la sécurité du transport ferroviaire au Pakistan, où les accidents sont fréquents. «Quand vous arrêtez un train au milieu de la voie, cela devient un problème de sécurité. La sécurité est notre priorité. Nous ne pouvons rien tolérer qui la compromette», a déclaré, mercredi, un porte-parole du Ministère du transport ferroviaire, Syed Ijaz-ul-Hassan Shah.

Incidents fréquents

Un responsable du réseau ferré a admis auprès de l’AFP, sous couvert de l’anonymat, que de tels incidents ne sont pas rares au Pakistan, où le système de supervision est souvent défaillant. Les accidents ferroviaires sont fréquents dans le pays, qui a hérité de milliers de kilomètres de voies et de trains de l’époque coloniale, sous l’Empire britannique, dont l’entretien a été négligé au fil des années. En juin, au moins 63 personnes ont été tuées dans la collision de deux trains, dont l’un qui venait tout juste de dérailler, dans le sud du pays.

(AFP)

Votre opinion

3 commentaires